Certains Américains se font opérer pour ressembler aux filtres Snapchat

 

À force d’utiliser des filtres qui embellissent le visage à longueur de journée, certaines personnes ne s’assument plus telles qu’elles sont et souhaitent user de la chirurgie esthétique pour ressembler à leur double virtuel.

 

Ressembler aux filtres Snapchat

C’est l’effroyable constat qu’ont fait trois médecins américains du département de dermatologie de l’université de Boston, aux États-Unis. Ces jolis petits filtres, censés nous amuser, ont engendré un trouble chez certaines personnes appelé dysmorphophobie : la peur d’avoir un défaut physique. Ces filtres nous lissent la peau, affinent notre visage, agrandissent nos yeux en plus de nous ajouter des petites oreilles de lapin/chien/chats.

 

Zendaya filtre snap

 

Le problème est que leur utilisation s’est perversifiée. Les snapchatteurs l’utilisent désormais pour cacher un visage naturel qu’ils ne supportent plus n’ayant plus l’habitude de le voir. Les filtres deviennent alors des masques derrière lesquels les internautes se cachent. Sauf que dans la vraie vie, impossible d’y trouver une alternative… à moins de passer par la chirurgie esthétique.

 

« Dysmorphophobie de Snapchat »

 

Ces médecins appellent ce nouveau phénomène « dysmorphophobie de Snapchat ». “Auparavant, les patients arrivaient en consultation avec des photos de célébrités pour leur ressembler. (Ce phénomène) amène les patients à vouloir ressembler aux versions filtrées d’eux-mêmes, avec des lèvres plus pulpeuses, de plus grands yeux et un nez plus fin”, rapporte la dermatologue Neelam A Vashi. 

 

Cette même dermatologue observe aussi les demandes croissantes des patients qui souhaitent s’embellir uniquement pour être « plus beaux sur les selfies ». En 2017, 55% des chirurgiens américains y ont déjà été confrontés, un constat inquiétant s’expliquant par des standards de la beauté propagés sur les réseaux sociaux. Avant, la propagation de ces standards de beauté n’était réservée qu’aux célébrités retouchées, aujourd’hui il existe des applications de retouches photos par milliers accessibles à tous.

 

Récemment, la star de télé-réalité Kylie Jenner, la petite soeur de Kim Kardashian, a créé son propre filtre sur Instagram, les utilisateurs peuvent alors s’accoler le visage « parfait » de la jeune femme sur leur propre visage. Une manière d’être « plus beau » indique implicitement le réseau social.

Publié par Inès Arrom le 03 Août 2018
0