En plein vol, le pilote renverse son café et l’avion fait demi-tour !

Il y a de petits gestes qui peuvent coûter gros ! Et c’est exactement l’expérience qu’ont fait les passagers de ce vol à destination du Mexique. À peine quelques heures après avoir quitté le tarmac, l’avion est obligé de faire demi-tour lorsque le pilote renverse son café.

>> À lire aussi : Pourquoi applaudit-on au moment de l’atterrissage d’un avion ?

Juste une pause-café

Ce jour-là, les 326 passagers de l’Airbus A330-243 s’apprêtent à partir pour le Mexique ! Évidemment, la plupart d’entre eux sont en vacances et n’ont qu’une hâte, retrouver le soleil. Car c’est une histoire qui se déroule en plein mois de février de cette année. Au départ de Francfort, un avion de la compagnie Condor est paré pour le décollage et prend son envol pour l’Amérique du Sud.

Après ce démarrage en bonne et due forme, tout l’équipage commence à se décontracter à bord de l’appareil. Et c’est à ce moment-là que le pilote décide de s’offrir une petite pause-café. Le seul souci, c’est que la tasse se renverse et éclabousse le tableau de bord en dégageant une désagréable odeur de brûlé. Et c’est à ce niveau-là que tout bascule.

>> À lire aussi : Le conducteur d’un train regarde un film X et diffuse le son dans les haut-parleurs du train par inadvertance

Un avion obligé de faire demi-tour

Lorsque le pilote se rend compte de son geste, il ne panique pas tout de suite. Pourtant, tout le système commence peu à peu à cesser de fonctionner… Du coup, le commandant n’a pas d’autre choix que de dérouter l’avion pour le faire atterrir en urgence. Et c’est exactement ce qui s’est passé puisque l’Airbus s’est posé sur la piste d’un aéroport Irlandais.

À la suite de l’enquête de l’Air Accidents Investigation Branch, il est apparu que la tasse de café était trop grande pour le porte gobelet prévue à cet effet. Du coup, la compagnie a « modifié ses procédures pour s’assurer que des couvercles à gobelets soient fournis sur tous ses vols et a rappelé à ses équipages de cabine qu’ils devaient s’en servir. »

En savoir plus sur : -

Publié par Claire le 16 Sep 2019
0