Elle apprend à son fils qu’il ne faut pas partager avec les autres, Internet s’emballe !

Une maman qui partage des valeurs individualistes et égoïstes avec son jeune fils, se fait incendier sur les réseaux sociaux. On attend d’une maman moderne qu’elle inculque à ses enfants des valeurs de partage et d’ouverture et de bienveillance. Regardez ce qu’elle apprend à son fils et qu’elle partage fièrement sur Facebook.

Une histoire publiée sur Facebook, qui fait débat

Alanya Kolberg habite Springfield, dans le Missouri avec son fils Carson. Elle raconte dans un post Facebook une histoire qui s’est déroulée un peu plus tôt dans la journée, alors qu’elle et son fils se sont rendus dans un parc pour jouer. Elle titre sa publication « Rien n’oblige mon enfant à partager ses jouets avec les vôtres ».

Carson joue avec les autres enfants au parc

« Il n’est pas obligé de partager avec vous »

« Dès que nous sommes entrés dans le parc, au moins 6 garçons sont venus voir Carson. Ils lui ont tous demandé de partager avec eux ses figurines de Transformer et Minecraft et son camion.  Il était en tout état de cause, complètement assailli, et il les a repoussés en les empoignant à la poitrine, alors qu’ils essayaient de les prendre. Il m’a regardé. » C’est alors que sa mère lui a répondu : « Tu peux leur dire non, Carson. Dis-leur simplement non. Pas besoin d’en dire plus ». C’est ce qu’a fait le garçon et les autres enfants sont venus se plaindre. Mais Alanya a continué à leur expliquer : « Il n’est pas obligé de partager avec vous. Il a dit non. S’il voulait partager, il le ferait. »

Face aux regards choqués des parents présents dans le parc, elle se justifie . « Si moi, en tant qu’adulte, j’entrais dans un parc avec un sandwich et qu’on me demandait de partager mon sandwich avec des étrangers ? Je dirais non ! Quel adulte bien éduqué, un total étranger, se permettrait d’attraper mon sandwich, et s’énerverait si je l’en éloignais ? Personne. Donc vraiment, au lieu de me lancer des méchants regards, en pensant que je suis mal polie, demandez-vous qui manque d’éducation ? La personne qui ne veut pas partager ses 3 jouets avec 6 étrangers ou les 6 étrangers qui demandent à avoir quelque chose qui ne leur appartient pas ? D’autant plus si le propriétaire ne semble pas à l’aise avec ça. »

Alanya et son fils Carson sont au parc (Alanya Kolberg/Facebook)

« On ne vit pas dans un monde où il est bon d’abandonner ce qu’on a »

Elle conclut, en comparant les adultes et leur éducation. Elle met un point d’honneur à apprendre à son fils comment dire non. Voici le dernier conseil qu’elle donne aux parents : « La prochaine fois que vos enfants viennent vous voir énervés en expliquant qu’un autre enfant ne veut pas partager, rappelez-vous qu’on ne vit pas dans un monde où il est bon d’abandonner ce qu’on possède à quelqu’un d’autre. Et je ne vais pas apprendre à mon fils que c’est comme ça que ça fonctionne ».

 

Sa réaction est-elle juste ?

Sa publication a attiré l’attention du monde entier. Elle a été partagée plus de 220 000 fois. Elle récolte, par la même occasion, les réactions des internautes, choqués par ses propos. D’autres ont soutenu le point de vue d’Alanya, rétorquant que les jouets coutent cher et que l’attitude des autres enfants ne donne pas envie de partager. Quel est votre avis sur la question ?

Publié par Nicolas F le 26 Avr 2017