Julien Lepers perd son procès face au fisc. Il doit une somme affolante

Publié par Mélaine le 08 Jan 2019

Julien Lepers a beau être l’une des figures préférée des français, il l’est devenu aussi du fisc. A 69 ans, l’ex animateur de Questions pour un champion a eu quelques démêlées avec le fisc. Et il leur doit une coquette somme.

 

Julien Lepers face à deux redressements judiciaires

Selon BFM TV, les redressements judiciaires de Julien Lepers dateraient de deux périodes. La première, entre 2000 et 2002 et la seconde entre 2003 et 2004.

 

En 5 ans, l’animateur aurait alors oublié de justifier 1.08 million d’euro de salaire. Qu’à cela ne tienne ! Julien Lepers se justifie. Cet argent ? Il l’a retiré de ses revenus, oui. Pour des frais professionnels.

 

Entrent, dans ces frais professionnels, des voyages au Maroc et à Dubaï. Voyages professionnels qui auraient servi à nouer des liens en cas de « perte d’emploi ».  

 

Mais ce n’est pas tout !

 

Julien Lepers et la (longue) liste de frais professionnels

Parce que parfois, il faut faire les choses entièrement ou ne pas les faire du tout, l’ex animateur a décidé de faire les choses en grand.

 

Aussi, parmi les frais professionnels, on retrouve des boîtes de chocolat, des livres, des DVD, des vêtements de femmes, des BD Superman, des confiseries, des lunettes, des places de théâtre, des travaux de photo et dactylo, des restaurants … Mais aussi des choses plus insolites, comme divers abonnements à des journaux comme Nice Matin, Pomme d’api ou encore Le Journal de la Maison. Et Julien Lepers se justifie : c’est son poste « d’animateur de jeu de culture générale » qui impliquait qu’il soit à la page de l’actu.

 

Des frais de réception ? C’est pour « créer ou entretenir des relations personnelles en vue d’une nouvelle reconversion ». Des dépenses d’hygiène ? Simplement parce que le métier d’animateur « nécessite une apparence irréprochable ». Cinq abonnements téléphoniques ? Son métier l’oblige à être « joignable ».

 

Bon, finalement, le fisc lui a imposé une pénalité de 40% pour ne pas avoir envoyé ses déclarations … A laquelle se rajoute une pénalité pour « mauvaise foi »505 000 euros au total !

Julien Lepers

@France 3

En savoir plus sur : -

 
0