Karine Le Marchand atteinte d’une tumeur : Elle donne des nouvelles

Publié par Leslie le 11 Jan 2019

Karine Le Marchand apprenait l’année dernière qu’elle était atteinte d’une tumeur à l’utérus. Ayant peur de mourir, l’animatrice de l’Amour est dans le Pré s’est fait opérer sans attendre.

Karine Le Marchand : Elle donne des nouvelles après son opération

La pétillante Karine Le Marchand a du faire face à la maladie et à la peur de la mort. En effet, l’année dernière, on lui a détecté une tumeur à l’utérus, qu’elle s’est empressée de se le faire enlever. Plusieurs mois après cette intervention, elle s’est confiée au magazine Elle sur son état de santé actuel. « L’an passé, on m’a détecté une tumeur à l’utérus et j’ai dû subir une hystérectomieJ’ai eu peur d’avoir un cancer, de mourir, heureusement tout s’est bien passé. Aujourd’hui, j’ai la vie devant moi. Le fait de ne plus avoir d’utérus, l’effroi que ça a suscité autour de moi, m’a poussée à me poser des questions sur le vrai sens de la féminité : ne plus pouvoir enfanter n’a rien à voir avec le plaisir sexuel, le plaisir de vivre et de se sentir femme. » a confié l’animatrice de 50 ans.

Karine Le Marchand parle de sa tumeur à l'utérus

Karine Le Marchand se confie sur sa tumeur à l’utérus

Karine Le Marchand et sa rupture avec Lilian Thuram

Karine Le Marchand en a également profité pour se confier sur sa rupture très médiatisée avec le footballeur Lilian Thuram. En 2013, l’animatrice se séparait de lui en portant plainte pour violence conjugale. « J’ai porté plainte pour montrer à ma fille qu’aucun homme, aussi connu soit-il, ne peut avoir ce genre de comportement. Finalement, comme il s’est excusé devant elle, j’ai retiré ma plainte tout en maintenant que les faits avaient bien eu lieu. » Avant de finir avec la relation qu’elle entretient avec sa fille de 16 ans, Alya. « Je suis mère célibataire, ma fille a 16 ans, je n’ai aucune envie de lui imposer un homme à la maison et d’éventuelles séparations. Elle a grandi loin de son père, puis elle a vécu avec un beau-père, Lilian Thuram, pendant huit ans, jusqu’à notre séparation brutale en 2013. Je préfère désormais notre cocon de filles, stable, avec notre chat. »

En savoir plus sur :

 
0