Laeticia Hallyday reine de la mise en scène ? Des proches dénoncent « une organisation chronométrée » lorsqu’elle s’est rendue sur la tombe de Johnny (vidéo)

Selon Fabien Lecoeuvre, proche de Johnny Hallyday, l’apparition de Laeticia en larmes sur la tombe de Johnny ne serait qu’une mise en scène.

 

Laeticia Hallyday est actuellement à Saint-Barth avec ses deux filles, Jade et Joy. Le 16 avril, la veuve de Johnny Hallyday a été aperçue en train de se recueillir sur sa tombe en compagnie de leurs deux filles. Sur les clichés, Laeticia parait effondrée : en larmes, elle est presque allongée sur la tombe. Les paparazzis étaient présents pour immortaliser ce moment, et les journaux en ont fait leur Une.

 

Laeticia Hallyday, reine de la mise en scène ?

Depuis la révélation du testament de Johnny, Laeticia Hallyday est accablée de toute part. Beaucoup lui reprochent d’avoir influencé Johnny. Sa famille, le clan Boudou, est beaucoup critiquée ces derniers temps : des « voleurs », « raccrocs », « tout pour l’argent », peut-on ainsi lire dans les commentaires des internautes. Ainsi, comme nous le montre la vidéo en haut de l’article, la réputation de Laeticia est mise à mal. Il fallait donc tout faire pour améliorer sa popularité. L’interview dans le Point n’ayant pas arrangé les choses, Laeticia serait passée à la vitesse supérieure, selon un proche de Johnny.

 

« Une organisation chronométrée »

Ainsi, Laeticia a été prise en flagrant délit sur la tombe de son mari : elle a laissé ses émotions la submerger. Mais pour Fabien Lecoeuvre, un proche de Johnny Hallyday, tout cela n’était qu’une mise en scène : il n’y a pas cru une seconde. Selon lui, Laeticia a eu vent que des paparazzis l’attendaient au cimetière, et elle a élaboré une mise en scène très précise. Elle a même demandé à ses filles d’y participer. Et les internautes non plus n’ont pas du tout cru à sa mise en scène, comme on peut le voir dans notre vidéo. Laeticia Hallyday en ferait-elle trop ?

Laetitia Hallyday reine de la mise en scène ? des proches dénonce une organisation chronométrée

Publié par Charlotte Z. le 21 Avr 2018