Scandale ! Un député LREM mis en examen pour trafic de stupéfiants !

Le 30 octobre, un député suppléant de La République En Marche (LREM) des Yvelines a été mis en examen pour trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France.

Un député mis en examen pour trafic de stupéfiants

Selon l’Agence France Presse (AFP), Moussa Ouarouss a été mis en examen pour détention, importation et transport de produits stupéfiants en bande organisée et association de malfaiteurs. L’affaire a été confiée aux gendarmes de la section de recherche du Reims. L’intéressé a été interpellé en août dernier alors que des saisies “relativement importantes” ont été réalisées. Le trafic aurait été fait dans la région du Rif au Maroc.

Entre “six et huit” personnes seraient impliquées dans cette affaire. Certaines ont été mises en examen, d’autres, en détention provisoire dans le cadre de l’enquête. Selon certaines sources proches de l’individu, “Il y  a eu une période où il était relativement en retrait depuis quelque temps.” . Moussa Ouarouss a été placé sous contrôle judiciaire et une instruction est en cours…

>>> À lire aussi : Le député LaREM Jean-Jacques Bridey dans la tourmente, il se faisait rembourser deux fois ses notes de frais selon Mediapart !

L’individu placé sous contrôle judiciaire : il semble serein

Interrogé par l’Agence France Presse (AFP), Moussa Ouarouss a déclaré qu’il ne souhaitait pas répondre pour le moment sur le fond de cette affaire. Il aurait déclaré : “J’ai répondu aux questions des enquêteurs. Cette affaire ne m’inquiète pas du tout” . Le député aurait déjà déposé plusieurs plaintes pour diffamation. L’homme de 33 ans est un ancien membre du PS. Il est le député suppléant de Nadia Hai élu lors des législatives en juin 2017 à Trappes (Yvelines), dans l’ancienne circonscription de Benoît Hamon.

Interrogée à son tour par l’AFP, Nadia Hai a mentionné le fait qu’elle n’avait plus de contact depuis plusieurs mois avec Moussa Ouarouss en raison de “désaccords politiques” . Elle a déclaré au journal : “Je suis tombée de ma chaise quand on m’a parlé de cette affaire mais je crois en la présomption d’innocence” . 

Le député est à la tête de plusieurs activités : il serait le gérant d’une biscuiterie depuis 2018. Il a également, été le président du club de boxe “Team Hamid Zaïm” à Reims inauguré en 2017 puis fermé en 2018. Moussa Ouarouss était également présent lors de divers déplacements d’Emmanuel Macron (en 2016), notamment à Châlons-en-Champagne. Le 12 septembre dernier il aurait été aperçu dans un bar avec une oreillette.

Un comportement plus que suspect… Affaire à suivre…

>>> À lire aussi : Au cœur du scandale, François de Rugy craque et démissionne !

Publié par Jade le 31 Oct 2019
0