Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Un forcené retranché à l’Elysée » : Emmanuel Macron violemment attaqué

Publié par Elodie GD le 10 Avr 2023 à 11:12
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

« On a un président qui est un forcené », a lâché le député PS, Boris Vallaud, lors du « Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro ». Une déclaration qui a provoqué la surprise chez les journalistes. Selon lui, Emmanuel Macron a mal géré la réforme des retraites.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Edouard Philippe sort du silence sur la réforme des retraites : ça ne passe pas

Emmanuel Macron, discrédité par Boris Vallaud

La suite après cette vidéo

Si elle est désormais adoptée, la réforme des retraites rencontre toujours une forte opposition. Et ce, que ce soit du côté des citoyens ou de celui des politiques. A l’occasion du « Grand Jury RTL/LCI/Le Figaro », le député PS, Boris Vallaud, a livré le fond de sa pensée. Pour lui, Emmanuel Macron a eu une mauvaise gestion de la réforme.

La suite après cette publicité

« L’obstination est mauvaise conseillère et on a un président qui est un forcené […] retranché à l’Elysée », a-t-il déclaré face aux journalistes. Il accuse le président d’avoir provoqué « un coup de force démocratique », en « brutalisant » le Parlement et en n’étant pas attentif aux revendications de la rue.

>> A lire aussi : « Je demande de condamner la répression de l’Etat français » : un député Belge défend les manifestants contre la réforme des retraites !

Boris Vallaud tacle Emmanuel Macron
La suite après cette publicité

« Vous dévitalisez la démocratie »

Face à l’étonnement de ses interlocuteurs, il a précisé : « Quand vous êtes retranché à l’Elysée et que vous n’écoutez plus que vous-même, je n’ai pas tellement d’autre adjectif que celui-là ». Questionné sur les propos du patron de la CFDT, Laurent Berger, qui évoqué une « crise démocratique », Boris Vallaud ajoute : « Elle est aussi politique, institutionnelle et sociale ». « C’est bien le cumul de tout ça qui nous inquiète et nous désespère », déplore-t-il.

« Quand vous discréditez le dialogue social, que vous marchez sur les partenaires sociaux […], quand vous ne respectez pas l’institution parlementaire […], que dans la rue, vous avez des gens qui manifestent par centaine de milliers, par millions… Oui, c’est un coup de force démocratique. Car vous dévitalisez la démocratie », a conclu le député PS.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : « Personne n’est obligé d’être éboueur » : Les propos chocs de Bernard de la Villardière sur la réforme des retraites (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.