« T’as joui ? » cette question con après l’amour devient un compte Insta et brise le tabou de l’orgasme féminin

 

Ouvert le 15 août dernier, le compte Instagram « T’as joui? » crée par Dora Moutot a pour objectif de libérer la parole des femmes sur l’orgasme féminin. En deux semaines, il a réuni plus de 90 000 abonnés.

 

Le compte Instagram « T’as joui? »

Le principe du compte est simple : mobiliser des femmes et des hommes qui en ont assez des tabous sur l’orgasme féminin, et de libérer une parole qui n’a pas l’habitude d’être prise. Aujourd’hui le compte réuni 90 000 abonnés qui sont ravis de partager leurs témoignages et leur expérience (ou leur non-expérience) de l’orgasme. Dora Moutot explique qu’elle a eu l’idée de créer ce compte pour assouvir un besoin de pousser un coup de gueule suite à une discussion avec un homme. Ce dernier affirmait que « si les femmes avaient moins d’orgasmes, c’est parce qu’elles étaient plus sensibles et plus sentimentales ». Révoltée, la jeune femme a tenté de lui expliquer que l’orgasme était une question d’anatomie et donc, qu’il était possible de remettre en question la « technique utilisée ». C’est ainsi que « T’as joui? » est né.

 

Les tabous sur la sexualité féminine

Dora soulève une idée, qui n’est pas vraiment encrée dans les moeurs, bien au contraire : pourquoi est-ce l’orgasme masculin qui clôture l’acte ? En effet des millions de femmes font l’amour sans jouir et « tout le monde s’en tape ». C’est d’ailleurs, selon elle, une question qu’on pose beaucoup aux femmes « t’as joui? » après un rapport, comme s’il y avait une pression sur les épaules de celles-ci qui doivent forcément jouir pour avoir apprécier le moment. Sur ce compte on y aborde aussi le sujet de la simulation. Toujours pour ne pas froisser l’égo d’un homme, une femme, va avoir tendance à simuler sa jouissance. Dora souhaiterai mettre un terme à cette idée qui, selon elle, « desserre toutes les femmes, parce que les hommes ne peuvent pas apprendre (…) c’est un cercle vicieux ». À la bonne surprise de Dora et de plusieurs abonnées, beaucoup d’hommes ont eu une prise de conscience grâce à ce compte et ont changé leur manière de voir le « voyage sexuel » comme l’appelle Dora. La jeune femme a le projet d’étendre le mouvement à l’international et cherche actuellement des traducteurs pour traduire les témoignages de ses abonnés…

 

Voici le meilleur des témoignages de « T’as joui? » :

Le témoignage d’un homme (swipe vers la gauche)

Une abonnée qui a trouvé la perle rare

Parce que tout n’est pas négatif, loin de là ! 💫🌞🌞🌞🔥

Une publication partagée par T’as joui? (@tasjoui) le

 

 

En savoir plus sur : - - -

Publié par Inès Arrom le 29 Août 2018
0