Que veut dire « Abracadabra », cette expression utilisée par les magiciens ?

L’expression « abracadabra » est pour beaucoup de personnes une simple phrase prononcée avant un tour de magie. Elle parait très enfantine, pour les plus jeunes, c’est le mot magique qui permet à un tour de s’opérer correctement. Mais en réalité, derrière cette expression se cache une véritable histoire avec un réel sens, beaucoup plus complexe, et loin d’être celui qu’on lui donnerait aujourd’hui.

Nous sommes effectivement dans le vrai lorsque nous disons que l’expression « abracadabra » est une formule. Oui s’en est une, mais ce n’est pas une formule « magique » qui permettra de réussir à coup sûr un tour de magie. Ce serait fortement réducteur de penser qu’elle ne sert qu’à ça, car en réalité, l’histoire de cette expression est vieille de plusieurs millénaires. C’est dans un poème écrit en latin au IIe siècle que l’on retrouve la plus ancienne trace. Cette expression a fait du chemin !

>>> À lire aussi : Que veut dire l’expression « on fleek » ?

Les premières significations d’Abracadabra

Le poème en question s’intitule Liber Medicinalis et a été écrit par Serenus Sammonicus, un contemporain de l’empereur Caracalla. En voici une traduction : « Ecrivez sur un morceau de papier ABRACADABRA, puis répétez ce mot autant de fois qu’il y a de lettres dans le mot, mais en retranchant chaque fois une lettre, de sorte que le tout ait la figure d’un cône. Cela fait, suspendez avec un fil de lin le morceau de papier au cou du malade. »  Soigner les malades atteints d’une fièvre mortelle : c’est donc le pouvoir que donne ce poète au mot abracadabra. Cette théorie paraitra absurde pour beaucoup et reste encore aujourd’hui difficile à comprendre. En effet, les avis des spécialistes divergent concernant la nature de cette théorie.

Pour autant, beaucoup d’autres après Serenus Sammonicus ont employé cette expression, pour appuyer sa théorie. Une multitude de talismans, retrouvés par des archéologues, contiennent le mot Abracadabra. Au XVIe siècle, l’écrivaine Eva Rimmington Taylor écrit dans son livre The Troublesome Voyage of Captain Edward Fenton : « Banester déclara qu’il avait soigné 200 malades de la fièvre en un an en faisant pendre le talisman abracadabra autour du cou des patients » . En 1720, c’est au tour de Daniel Defoe, d’écrire dans le Le journal de la peste les méthodes utilisées en 1665 pour se protéger de la maladie. Il évoque lui aussi l’usage du talisman Abracadabra.

abraca

Talisman Abracadabra utilisé pour chasser les maladies

>>> À lire aussi : Que veut dire l’expression « C’est carré » ?

La définition de l’écrivain Bernard Werber

Bernard Werber donne une définition de l’expression abracadabra, dans son livre Le Jour des fourmis« La formule magique « Habracadabrah » signifie en hébreu « Que cela se passe comme c’est dit » (que les choses dites deviennent vivantes). Au Moyen Age, on l’utilisait comme incantation pour soigner les fièvres. L’expression a été ensuite reprise par des prestidigitateurs, exprimant par cette formule que leur numéro touchait à sa fin et que le spectateur allait assister maintenant au clou du spectacle (le moment où les mots deviennent vivants ?). La phrase n’est cependant pas aussi anodine qu’elle n’y paraît à première vue. Il faut inscrire la formule que constituent ces neuf lettres (en hébreu on n’écrit pas les voyelles HA BE RA HA HA CA AD BE RE HA, ce qui donne donc HBR HCD BRH) sur neuf couches et de la manière suivante, afin de descendre progressivement jusqu’au « H » originel (Aleph : qui se prononce Ha) : 

HBR HDC BRH 
HBR HCD BR 
 HBR HCD B
  HBR HCD
   HBR HC
    HBR H
     HBR
      HB
       H

Cette disposition est conçue de manière à capter le plus largement possible les énergies du ciel et à les faire redescendre jusqu’aux hommes. Il faut imaginer ce talisman comme un entonnoir, autour duquel la danse spiralée des lettres constituant la formule « Habracadabrah » déferle en un tourbillonnant vortex. Il happe et concentre en son extrémité les forces de l’espace-temps supérieur. » Cette définition est des plus complexes. Cela peut rejoindre l’expression telle qu’elle est utilisée aujourd’hui. « Que cela se passe comme c’est dit » : c’est une traduction logique lorsqu’un magicien veut réaliser un tour de magie. Cette théorie reste donc la plus actuelle.

>>> À lire aussi : Vous ne savez pas ce que veut dire OOTD ? On a la réponse

En savoir plus sur : - - -

Publié par Coralie le 07 Juil 2019
 
0