Les femmes doivent absolument arrêter de s’insérer ceci dans le vagin ! C’est extrêmement dangereux !

Ils avaient été promus par la belle Gwyneth Paltrow. Des œufs à s’insérer dans le vagin promettant monts et merveilles. Des femmes ont testé. L’entreprise a été traînée devant les tribunaux.

 

Des œufs presque magiques

C’est comme ça qu’on nous les vendait. Ces œufs en pierre étaient à se mettre dans le vagin dans le but d’améliorer notre vie. Ils étaient censés (re)muscler le périnée, guérir la dépression, réguler notre taux d’hormones … Bref les œufs Yoni  étaient vendus comme des produits miracles. Fabriqués en jade ou en quartz, les énergies de ces pierres étaient censés vous faciliter la vie.

 

Bon, en soi, le simple fait de porter un œuf dans son vagin, effectivement, remuscle le périnée. Pour la simple et bonne raison que le poids de l’œuf est lourd et qu’effectivement, pour ne pas le perdre vous faites fonctionner votre périnée.

 

Mais ce n’est pas tout : le jade avait été prôné par l’entreprise comme capable d’augmenter l’énergie sexuelle. Le quartz rose, quant à lui, devait développer l’énergie positive et les sentiments amoureux.

 

Des œufs dangereux et une entreprise épinglée

Inutile d’avoir un doctorat en gynécologie pour comprendre que tout cela est faux. Mais cela va encore plus loin puisqu’une association de consommateurs a porté plainte contre la société Groop, qui vend ces œufs, pour publicité mensongère. Et les consommateurs ont gagné le procès. L’entreprise devra leur verser 145 000$ de dommages et intérêts et rembourser toute personne ayant acheté un de ces œufs.

 

Le soucis, dans cette histoire, ce n’est pas de croire ou non aux bienfaits des pierres. Mais celui d’affirmer qu’elles ont des bienfaits. Aussi, des femmes en dépression ont cru qu’elles pourraient s’en sortir en se procurant ces œufs. Et c’est une belle somme qu’elles ont du verser : 66$ par œuf. 56 euros, donc.

 

Un mensonge de plus aux femmes. Une énième violence morale en leur faisant croire qu’il existe des solutions si simples à leurs soucis de santé, de sexualité ou à leurs douleurs.

En savoir plus sur : - - - - - - -

Publié par Mélaine le 16 Sep 2018
0