De la matière fécale retrouvée dans 75% du cannabis vendu à Madrid

Sale nouvelle pour les consommateurs de cannabis en Espagne. Une étude réalisée par le pharmacologue Manuel Pérez Moreno et publiée mardi dans les colonnes du quotidien El Pais alerte sur les dangers de la consommation du produit stupéfiant. Si les problèmes liés aux troubles psychiques causés par la substance sont mondialement reconnus par les professionnels de santé, le pharmacologue espagnol met en lumière de nombreux soucis d’ordre hygiénique sur les échantillons de cannabis étudiés. Ainsi sur les 90 pochons de cannabis qu’il s’est lui-même procuré dans les rues de la capitale espagnole, Manuel Pérez Moreno a relevé des preuves de présence de matière fécale dans 75% des cas.

 

Weed

 

>>>À lire aussi : En Savoie, la police nationale fait une drôle de proposition aux consommateurs de drogue

 

Comment expliquer la présence de matière fécale dans les échantillons de cannabis ?

Le cannabis acheté dans les rues de Madrid serait donc impropre à la consommation et dangereux pour la santé. Le pharmacologue espagnole a ainsi relevé la présence importante d’escherichia coli, une bactérie qui indique la présence de matière fécale. La raison d’une présence si importante de cette bactérie s’explique par le mode de transport du cannabis. Pour faire débarquer leurs produits en Europe et éviter les contrôles, les trafiquants font généralement avaler à des « mules » des boulettes de cannabis soigneusement enveloppées dans des sachets en plastiques. Une fois arrivées à destination, ces « mules » expulsent la marchandise par voie anale.

 

>>>À lire aussi : Des traces de caca retrouvées sur tous les écrans tactiles testés au McDo 

 

Un champignon mortel retrouvé dans 10% des échantillons de cannabis

Le trafic de cannabis à Madrid serait donc particulièrement impur à la consommation en raison de ces méthodes de trafic douteuses et saugrenues. Pire encore, le scientifique a décelé dans 10% des échantillons étudiés la présence d’un champignon particulièrement mortel s’il n’est pas traité. Pour le pharmacologue, ces résultats démontrent que la vente illégale de cannabis dans la rue constitue un réel problème de santé publique. Le code pénal espagnol interdit la fabrication et le trafic de produits stupéfiants mais il n’en interdit pas la consommation dans un cadre privé.

 

Ça peut vous intéresser :

–> La première boutique de cannabis a ouvert en toute légalité à Paris

–> Elle rentre chez elle et constate que ses chats ont goûté à ses plans de cannabis

–> Mike Tyson fume un gros joint de plus de 30 cm dans un festival de cannabis

 

En savoir plus sur : - - -

Publié par Maxime le 04 Avr 2019
0