Depuis qu’elle a trouvé l’amour, Nova assume totalement sa barbe de hipster

À 26 ans, Nova Galaxia accepte enfin son physique atypique. Cette jeune femme souffre d’hirsutisme et a une véritable barbe qui pousse comme les hommes. Sa condition médicale l’a évidemment longtemps complexée, mais aujourd’hui, elle assume sa barbe. Elle accepte le regard des autres sur elle, elle accepte son propre regard, mais surtout, elle y est arrivée grâce à celle qu’elle aime. Celle qui a longtemps été moquée par ses camarades, est aujourd’hui la plus belle femme aux yeux d’Ash, sa compagne.

 

À l’adolescence, sa barbe la faisait souffrir

Il a fallu attendre l’âge de 16 ans et la puberté pour découvrir qu’un duvet poussait sur le corps de Nova. Peu à peu une fine moustache est apparue, les poils ont poussé sur le torse et après quelques mois, c’est une barbe qui est apparue. Elle a été diagnostiquée atteinte du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Cette pathologie endocrinienne affecte les organes reproducteurs féminins et dérègle le système hormonal. Certaines femmes peuvent alors constater une pilosité importante, comme c’est le cas chez Nova. C’est alors qu’ont commencé 10 années d’enfer pour elle. La jeune femme originaire de l’État de Virginie, a souffert des moqueries pendant toute la fin de son adolescence.

 

Il est temps d’accepter sa pilosité

Elle tentait de cacher sa barbe en se rasant de très près tous les jours et en recouvrant son visage de maquillage. Quand elle allait dormir chez des copines, elle se réveillait très tôt pour occuper la salle de bain en cachette. Mais elle a décidé de s’assumer telle quelle, il y a quelques mois. En novembre, à l’occasion du Movember, une action de soutien au dépistage du cancer de la prostate à laquelle les hommes participent en laissant pousser leur moustache, Nova a décidé d’en faire de même. « J’ai laissé aller cette chose que je détestais le plus en moi. Je le retenais et là tout à coup, c’était là. » Elle s’est rendue compte que même si elle attirait les regards, elle devait à présent assumer qui elle était. Ces poils font partie de son corps et il serait peut-être plus simple de les accepter que d’en souffrir toute sa vie. « Maintenant, je les aime sur moi. J’aime mon apparence, elle est intéressante. Aussi ça garde mon visage au chaud quand il fait froid. »

 

L’amour l’a aidée à assumer sa différence

Surtout, sa vie a changé depuis qu’elle a rencontré Ash Byrd. Ce mannequin de 25 ans, qui souhaite ne pas s’identifier en tant qu’homme ou femme, a totalement flashé sur elle. Et c’était réciproque. « Quand j’ai vu Ash sur le podium, je me suis que c’était un canon. » Après avoir enchainé les rendez-vous, elles ont fini par se mettre ensemble au bout de trois mois. C’est durant cette période que Nova a commencé à se confier et à lui parler de ses problèmes de poils. « Ça devenait trop à supporter. Donc j’ai commencé à en parler de plus en plus souvent et je l’ai dit à mes amis qu’en réalité je me rasais le visage. C’est alors que j’ai réalisé que je n’étais pas seule et que les gens m’aimaient pour qui j’étais et non pour mon physique ». Soutenue par sa petite amie, Nova définitivement jeté son rasoir en novembre 2017 et se sent plus épanouie que jamais. Dorénavant, elle prend soin de sa barbe comme d’autres filles passeraient du temps à s’occuper de leurs cheveux. Elle en a fait un véritable atout féminin.

femme barbe pilosité assumer

Crédits : PA Real Life, Barcroft Media

Publié par Nicolas F le 25 Juin 2018
0