Pour fêter ses 18 ans, cet adolescent se fait vacciner après avoir été élevée par une mère anti-vaccins !

Et happy birthday ! Originaire de l’Ohio, Ethan Lindenberger est issu d’une famille anti-vaccin. En effet, sa mère est persuadée que la vaccination est une sorte de complot gouvernemental pour contrôler les individus. Alors pour ses 18 ans, cet adolescent a décidé d’embrasser ses propres convictions et de se faire vacciner.

 

Se faire vacciner pour ses 18 ans

Aujourd’hui, beaucoup de personnes ne font plus confiance à la médecine traditionnelle. Et depuis de nombreuses années, l’un des cheval de bataille de ces réactionnaires, ce sont les vaccins. Comme la mère d’Ethan, qui est persuadée que certains d’entre eux sont à l’origine de l’autisme et de lésions cérébrales. Elle n’a donc jamais fait vacciner son fils contre l’hépatite, la rougeole, la rubéole et les oreillons.

 

 

 

Sauf qu’évidemment, le petit ne pouvait pas être mis sous cloche. Alors quant à l’école, il y a une épidémie de rougeole, ils ont tous les deux tremblé en espérant qu’Ethan ne l’attraperait pas. C’est dans ce climat que le jeune homme a grandi. Et contrairement à sa mère, lui croit au vaccin. Ils se sont d’ailleurs régulièrement disputés à ce sujet. Alors dès qu’il a eu l’occasion de le faire, il a sauté le pas.

 

 

 

vaccin-adolescent

 

Fier d’être vacciné

Interrogé à ce sujet, Ethan n’hésite pas à se confier sur la question. « Mes parents pensent que les vaccins sont une sorte de programme gouvernemental. C’est stupide et j’ai eu d’innombrables disputes sur le sujet. Mais, à cause de leurs convictions, je n’ai jamais été vacciné pour quoi que ce soit, Dieu sait comment je suis toujours en vie ». Et il ajoute qu’en grandissant, il a lui-même fait ses propres recherches sur la question.

 

 

 

Du coup, dès qu’il a été en âge de se passer du consentement familial, il est donc parti se faire vacciner. Évidemment, il explique que sa maman pense qu’il s’agit d’une crise adolescence. Quant à lui, il tient tout de même à souligner que ce « mauvais côté » n’enlève rien à l’amour qu’il lui porte.

En savoir plus sur : - -

Publié par Claire le 13 Fév 2019
 
0