Les homosexuels vont ENFIN pouvoir faire don de leur sang !

Enfin ! C’est une discrimination de taille qui vient d’être supprimée par l’Assemblée nationale. Les homosexuels vont enfin pouvoir faire don de leur sang sans avoir à respecter une abstinence d’un an.

 

Les homosexuels peuvent donner leur sang

C’est fait. Mercredi dernier, les députés ont voté la fin d’une discrimination homophobe à l’occasion de l’examen d’une proposition de loi Les Républicains.

 

C’est la commission des Affaires sociales qui a adopté un amendement des socialistes avec Hervé Saulignac en tête. La durée d’abstinence des homosexuels sera alignée sur celle des hétérosexuels : 4 mois d’absence de relations avec plusieurs partenaires. Jusque là, la durée d’abstinence réservée aux homosexuels était d’un an.

 

“Pour tout homme donneur et toute femme donneuse, aucune distinction ne doit être faite en fonction du genre et sexe du ou des partenaires avec qui il ou elle aurait entretenu des relations sexuelles” stipule l’amendement en question.

 

La fin d’une stigmatisation pour les homosexuels

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que sous cette “abstinence d’un an” se cachait une stigmatisation. Celle de la transmission du SIDA. Cette “abstinence” révèle qu’aujourd’hui encore on stigmatise l’homosexuel comme potentiellement porteur du VIH.

 

D’ailleurs, ce n’est que depuis juillet 2016 que les hommes homosexuels ont le droit de donner leur sang. Geste qui leur était formellement interdit depuis 1983.

 

Joël Deumier, président de SOS Homophobie, a expliqué que “cet amendement va dans le bon sens et va mettre un terme a une stigmatisation des hommes gay et bi”. Il ajoute que “la loi doit retenir comme critère les comportements à risques et non des populations à risques”.

 

Nous ne pouvons que nous féliciter de ce grand pas qui aurait pourtant du (et pu !) être franchi il y a longtemps déjà.

 

Rappelons que l’homophobie n’est pas une légende, contrairement à ce que beaucoup de personnes (non concernées) pensent. Et à ceux qui le pensent, nous vous renvoyons vers cet article où des couples se sont vu asperger de Javel à Lille ou encore à celui-ci, où un homme ne faisait pas assez gay pour avoir le droit à l’asile. Il y a également ce cas où un couple d’hommes doit laisser sa place dans un avion à un couple “normal”.

Publié par Mélaine le 09 Oct 2018
0