Michel Cymes donne un conseil aux jeunes filles prépubères au sujet de…leurs poils !


Les filles et leur rapport aux poils : une grande histoire d’amour ou de haine ! Michel Cymes affirme qu’il ne faut pas toucher aux poils avant la puberté. Découvrez pourquoi.

L’apparition des poils

Ce n’est pas une nouveauté, nous naissons avec des poils. Et s’ils sont là, ce n’est pas pour rien. Malheureusement, la société a réussi sa mission : le poil, c’est sale ! Et les adolescentes et pré-adolescentes ont intégré ce principe (faux, faut-il le rappeler ?).

 

Alors, à 10 ou 12 ans, c’est inévitable : les jeunes filles pensent déjà à l’épilation. Et, entre nous soit dit, on parle plus d’une épilation douce des jambes. Non, les jeunes filles veulent un corps entièrement épilé. Et pourtant, leurs poils, vont changer alors, non, on n’y touche pas !

 

Les poils et la puberté

Comme l’explique si bien Michel Cymes, la puberté est « une espèce de big-bang hormonal« . Et les hormones jouent en notre faveur (pour une fois). Les poils les plus foncés seront éclaircis et visiblement affinés. Alors si vraiment votre petite veut une épilation, le médecin préconise la crème dépilatoire. Elle dissout le poil sans l’arracher et laisse une semaine de répit.

 

Quant à l’épilation définitive, elle n’est, évidemment, pas conseillée avant « d’avoir soufflé ses vingt bougies« . Notamment parce que la pilosité n’est pas stable avant et qu’il faut attendre que la puberté soit passée, sans quoi ce sera contre-productif. Il rappelle que le rasoir est à éviter sur les zones sensibles (haut des cuisses, maillot). Sur les jambes, ce sera après une douche chaude et de haut en bas. Et un rasoir, c’est personnel ! Les poils incarnés, c’est pas top ! C’est hyper gênant et ça vous fait une peau de poulet. Que ce soit dit.

 

Une histoire de poils dans l’éducation

Ce qu’oublie Cymes, c’est d’oser parler des poils. Et ce, dès le plus jeune âge. Le mimétisme des enfants peut vous trahir : si votre fille vous voit vous épiler, cela signifiera pour elle que pour être belle , il faut retirer ses poils. Non.

 

Apprenez-lui que chacun ses choix et que ce n’est absolument pas une obligation que de les retirer. Apprenez à vos enfants à s’accepter tels qu’ils sont. Parole de maman : c’est tellement plus simple et plus sain !

 

Et pour les ADULTES qui voudraient traquer le poil à l’épilateur, voici une petite sélection :

[amazon_link asins=’B004CZ2EDK,B012WN712M,B00YBZENZ8,B006J1SADS,B075V3JCQC,B01N2990FJ’ template=’ProductCarousel’ store=’letrdune-21′ marketplace=’FR’ link_id=’c72d6a19-b029-11e8-9ae0-25254b191d13′]

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Mélaine le 04 Sep 2018
0