Pakistan : Un médecin suspecté d’avoir inoculé le VIH à 537 enfants avec des seringues usagées

 

Le Pakistan souffre en ce moment même d’une grave crise sanitaire. Dans la province du Sindh, les médecins ont recensé 681 personnes infectées par le virus du VIH. Parmi elles, 537 enfants dont 60% étaient âgés de moins de 5 ans. Cette catastrophe serait due à des médecins peu scrupuleux. Un d’entre eux a été arrêté et placé en prison.

Le début de l’épidémie

Tout commence il y a quelques semaines lorsque la petite Fatima, 16 mois, est diagnostiquée séropositive. Sa famille n’en croit pas ses yeux quand elle reçoit les résultats. Ils l’avaient juste emmené chez le médecin à Rotadero pour une poussée de fièvre. Mais au fil des jours, son état s’est dégradé. Ses parents décident alors de demander à d’autres médecins de l’ausculter. « Ils ont vérifié les résultats deux ou trois fois et nous ont dit que Fatima souffrait du VIH » rapporte le papa de la petite fille au magazine The Guardian. À partir de ce moment là, de plus en plus de cas sont recensés dans la province du Sindh.

>> À lire aussi : VIH : Le médicament miracle qui supprime les risque de transmission du sida

Une crise sanitaire nationale

Aujourd’hui, ce sont 681 personnes qui seraient infectées par le virus du VIH, dont 537 enfants. Des chiffres plus qu’alarmants puisque le Pakistan était jusque-là un des pays d’Asie du Sud avec le moins de cas recensés. En quelques mois, il est devenu le pays avec le second taux de propagation le plus important du virus. Malheureusement cette croissance n’est pas la même pour les infrastructures médicales. Sur place, les dispensaires sont débordés et n’arrivent pas à soigner tous les malades. L’OMS a donc dû intervenir pour aider à endiguer la crise.

VIH seringue

>> À lire aussi : Un malade du sida se voit refuser son traitement pour une raison odieuse et finit par mourrir 

Le VIH aurait été transmis aux enfants par des seringues usagées

Mais c’est surtout l’arrestation de Muzaffar Ghangharo qui a surtout fait avancer les choses. Ce pédiatre serait en réalité un charlatan qui aurait volontairement inoculé le VIH à des enfants. Il est lui-même séropositif. Pour transmettre le virus à ses patients, il a utilisé plusieurs fois de suite les mêmes seringues. « Il a déclaré à la police qu’il n’avait rien fait intentionnellement. [Mais] quatre enfants sont morts et leurs parents reprochent au médecin de les avoir tués » a déclaré un officier de police de Rotadero. Muzaffar Ghangharo a pour le moment été emprisonné et les familles des victimes attendent la suite de l’enquête.

Pendant ce temps, le virus continue de se propager dans tout le sud du Pakistan. Selon le ministre de la Santé, les autorités auraient recensé pus de 23 000 cas dans tout le pays. Mais ce chiffre déjà énorme ne prend pas en compte toutes les personnes qui ne se sont pas encore faites dépistées.

>> À lire aussi : VIH : Un deuxième patient guérit du sida

En savoir plus sur : -

Publié par Constance le 13 Juin 2019
 
0