La série Netflix « Insatiable » accusée de grossophobie

 

La série Netflix dont la sortie est prévue pour le 10 Août prochain est accusée de grossophobie. Les internautes s’en sont mêlés et se sont mobilisés pour faire annuler sa sortie. 

 

« Insatiable » accusée de grossophobie@

La série met en scène une adolescente en surpoids moquée et harcelée par ses camarades. Un été elle se fracture la mâchoire et perd beaucoup de poids. Souffrante d’un mal être profond elle décide de revenir au lycée avec son nouveau look de « femme filiforme » et de se venger de tous ceux qui lui ont fait du mal. Netflix classe Insatiable dans la catégorie « humour noir« .

 

La bande-annonce est sortie le 12 juillet dernier et a vite fait polémique. La série n’est même pas encore sortie que les internautes souhaitent déjà l’annuler jugeant son synopsis inapproprié. 

 

Les internautes signent une pétition

 

Les signataires de la pétition jugent la série dénigrante. Elle encouragerait les jeunes femmes à juger leur valeur en fonction de leur physique et de « perpétuer non seulement la toxicité de la culture des régimes, mais aussi l’objectification du corps féminin ». (…) Nous avons encore le temps de faire annuler cette série qui joue sur les insécurités des jeunes filles qui pensent que pour être heureuse et valoir quelque chose, il faut perdre du poids » persistent les signataires.

 

Sur Instagram l’ex-star Disney et l’actrice principale d’Insatiable, Debby Ryan, défend la série avec un long texte. Elle écrit : « en tant que personne pour qui la manière dont les corps, en particulier ceux des femmes, sont moqués ou policés, j’étais enthousiasmée à l’idée de travailler sur Insatiable car c’est une série qui fait face à ces questions à travers la satire. (…) Nous ne faisons pas ça pour faire honte au surpoids. Nous voulons porter un regard aigu sur des systèmes dangereux et inadéquats qui mettent sur un pied d’égalité minceur et valeur » 

@insatiable 🖤

Une publication partagée par 🖤 (@debbyryan) le

La pétition a atteint les 163 000 signatures ce 26 juillet, reste à voir ce que Netflix va décider…

Publié par Inès Arrom le 27 Juil 2018
0