Les confidences glaçantes d’un ami d’enfance du terroriste de Strasbourg

Le 11 décembre, la France rebascule dans l’effroi. Et alors que tout le monde cherche à comprendre, un ami d’enfance se confie sur le terroriste de Strasbourg.

 

 

 

Un ami d’enfance se confie sur le terroriste le Strasbourg

Le 11 décembre, la France bascule une nouvelle fois dans l’horreur. En effet, vers 22h30, un terroriste ouvre le feu en plein marché de Noël de la ville de Strasbourg. Ce nouveau drame fait 4 morts et 11 blessés et ravive de douloureux souvenirs. Alors, pour chercher à comprendre cet acte effroyable, les proches sont bien évidemment interrogés. Et au micro de RMC, c’est l’un des amis d’enfance de Cherif Chekkat qui se confie.

 

« Il avait souvent des problèmes avec les profs, le directeur. Il n’était pas souvent en cours. À la fin de la classe, la prof devait l’emmener chez le directeur sauf qu’il avait réussi à se faufiler entre les mailles du filet. Il y avait un terrain vague avec une caravane, il s’était glissé sous la caravane. C’était quelqu’un qui marque. Si on m’avait dit y’a un mec que tu as connu qui a fait ça, j’aurais parié sur lui« 

 

 

terroriste-strasbourg-ami-enfance-témoignage

 

Cherif Chekkat, un terroriste bien connu des services de police

Mais il n’est pas le seul à avoir un souvenir marquant de Cherik Chekkat. En effet, son père témoigne également. « Il errait souvent avec des copains sur la place Rose a côté. Il nous envoyait paître avec des gros mots. Il avait vraiment un sacré problème avec les adultes. » Une voisine, Maryse, semble plus mesurée et le décrit comme plutôt vulnérable : « il se laissait influencer. On lui aurait dit de sauter par la fenêtre, il l’aurait fait. »

 

 

Quoi qu’il en soit, le terroriste était fiché S et bien connu des services de police. En effet, cela fait 10 ans qu’il est poursuivi dans 60 affaires de cambriolage, de violence et de séquestration. En France, en Allemagne et même en Suisse, il avait fait l’objet de 27 condamnations.

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 17 Déc 2018
0