Gilets Jaunes : Une prime exceptionnelle de 1000 euros maximum pour les salariés gagnant moins de 3600 euros net

Après des semaines de manifestations de la part des Gilets Jaunes, le président Emmanuel Macron s’est exprimé lundi dernier. Il avait notamment annoncé le versement d’une prime exceptionnelle dont les modalités commencent à se préciser.

 

 

 

Les Gilets Jaunes obtiennent une prime exceptionnelle de 1000 euros maximum

Alors que le mouvement des Gilets Jaunes continue de secouer la France, les mesures annoncées par le président Emmanuel Macron commencent à prendre forme. En effet, concernant le versement de la prime exceptionnelle, nous apprenons que cette dernière sera entièrement défiscalisée. Par ailleurs, elle concerne tous les salariés qui perçoivent un salaire de moins de 4500 € brut, soit 3600 € net.

 

 

Et petite cerise sur le gâteau, elle devrait être versée avant la fin de l’année pour la majorité des personnes concernées. Sinon, les chefs d’entreprises auront jusqu’au 31 mars pour s’en acquitter.

 

macron-gilets-jaunes-prime-exceptionelles

Versement de la prime exceptionnelle pour tous les salariés qui perçoivent un salaire de moins de 3600 € net.

 

 

Le mouvement des Gilets Jaunes obtient le versement d’une prime exceptionnelle défiscalisée

Les Gilets Jaunes commencent enfin à avoir le retour de ce qu’ils ont demandé. En effet, concernant le versement de la prime exceptionnelle annoncée par Emmanuel Macron, on en sait un peu plus. Outre le fait qu’elle soit défiscalisée, elle devrait atteindre un montant maximum de 1000 € pour les personnes qui perçoivent moins de 3600 € net par mois. Selon les premiers sondages, 70 % des chefs d’entreprise envisagent sérieusement le versement de cette prime à leurs salariés. D’ailleurs, dès le lendemain du discours du président, les grandes compagnies des télécoms françaises ont fait savoir qu’ils jouraient le jeu.

 

 

Par ailleurs, Patrick Pouyanné, le PDG de Total, a directement annoncé sur twitter le versement d’une prime de 1500 € aux travailleurs. Quant à Michelin, il prévoit le versement d’une compensation entre 25o € et 750 € à au moins 50 % de ses salariés. En revanche, si le versement de cette prime exceptionnelle concerne majoritairement les entreprises du secteur privé, il n’a, pour le moment rien n’était annoncé pour le secteur public.

 

Source : BFM 

En savoir plus sur : - - - -

Publié par Claire le 16 Déc 2018
0