Un jeune lutteur s’est fait voler ses deux prothèses des jambes dans les vestiaires à l’école

C’est un véritable mystère et désastre pour Brett Winters. Qu’est-il arrivé à ses deux prothèses qui se sont volatilisées ? Brett Winters, amputé des deux jambes est champion de lutte, un sport qu’il pratique avec des prothèses particulières fabriquées spécialement pour exercer la discipline. Il y a quelques jours, il a eu la mauvaise surprise de découvrir que ses prothèses avaient disparu, alors qu’il les range toujours dans son casier à la salle de sport de l’école. Il supplie aujourd’hui qu’on les lui rende, lui qui refuse de renoncer à la lutte et qui est contraint de s’entrainer sur ses moignons, ce qui lui fait très mal. Regardez la vidéo pour voir le reportage que la télé américaine lui a consacré.

> À lire aussi : Eric Dargent amputé suite à une attaque de requin continue de surfer (vidéo)

Un sportif amputé des deux jambes s’est fait voler ses prothèses

Brett Winters étudie à la Pacific High School de San Bernardino, en Californie. Passionné de sport, il allait être nommé capitaine de l’équipe sportive de son école. Mais sa carrière sportive est aujourd’hui compromise, depuis qu’on lui a volé ses deux prothèses des jambes. D’habitude, il les range dans son casier dans les vestiaires de la salle de sport. Brett est né sans tibia. À 18 mois, ses parents ont pris la décision de l’amputer des membres mous qui pendaient en-dessous du genou. Malgré sa différence et les difficultés qu’un tel handicap engendrent pour un adolescent, Brett a décidé de devenir sportif. Aujourd’hui, il est un lutteur reconnu et il a même fait fabriquer des prothèses adaptées, spécialement conçue pour pratiquer la lutte.

> À lire aussi : Un sportif amputé de la jambe suite à un cancer participe à Ninja Warrior

Il perd l’espoir de pouvoir faire de la lutte cette année

« J’ai eu ma première paire de prothèses à 10 mois et demi », raconte Brett désemparé, au journaliste venu l’interroger suite à l’annonce du vol de ses prothèses. « Aujourd’hui, m’entrainer ? Ça fait très mal de m’entrainer », explique le jeune étudiant. « J’avais pour objectif d’aller aux championnats universitaires et peut-être même aux championnats de Californie, et de les gagner. Mais maintenant je ne peux plus depuis que mes prothèses ont disparu. De tous les sports que j’ai pu pratiquer à l’université, la lutte était le seul sport que je pouvais réellement faire et c’était le seul avec lequel je m’en sortais vraiment bien. » L’université a proposé d’aider financièrement le jeune homme a concevoir de nouvelles prothèses. Même si leur aide est la bienvenue, il faudra attendre de longs mois pour réussir à reproduire des prothèses qui lui correspondent à la perfection. « Je ne sais pas si je pourrai réellement combattre de toute l’année », conclut-il déçu. Entretemps, il a annoncé qu’il en avait déjà retrouvé une, sans préciser où elle était.

> À lire aussi : Amputée d’un bras, cette violoniste joue du violon comme personne d’autre ! Ça force le respect ! (vidéo)

Crédits : ABC

En savoir plus sur : - - - - - -

Publié par Nicolas F le 30 Nov 2019
0