Ce mannequin Playboy ne sort qu’avec des Asiatiques, une préférence qui lui vaut des insultes au quotidien

Il y a certaines formes de racisme que l’on ignore ou dont on entend beaucoup moins parler. Holly Wolf, un mannequin Playboy de 29 a décidé de parler et de raconter les messages de haine et de racisme qu’elle et son fiancé reçoivent au quotidien. Ce mannequin canadien affirme être sortie pour la dernière fois avec un homme blanc quand elle était à l’université, depuis elle ne sort qu’avec des Asiatiques. Une information qui a du mal à passer pour certains.

 

Les hommes ne comprennent pas ses préférences

Les Asiatiques c’est son truc. Holly Wolf a un faible pour les hommes asiatiques et ne s’en cache pas. La preuve, son fiancé JR Gallarza, 25 ans, est un Philippin. « Je suis sortie avec quelques amis danseurs asiatiques et tout est parti de là. Je trouve les Asiatiques profondément plus attirants ». Mais la révélation de Holly concernant les réactions des hommes rejetés est choquante : « Il m’arrive que des hommes blancs me reconnaissent de mes photos et m’ont proposé de sortir avec eux. Ils peuvent être vraiment insistants, jusqu’à ce que je leur dise qu’ils ne sont pas vraiment mon genre. « J’aime les hommes asiatiques, n’essaie même pas ! ». À ce moment-là, ils deviennent énervés. Très énervés ».

 

Elle se fait insulter de tous les noms

Elle explique comme les gens peuvent devenir mauvais quand elle leur parle de sa préférence. « C’est quelque chose de commun chez les mecs blancs. Ils se mettent tout de suite en colère. Les gens m’insultent après que je les ai rejetés. Ils sont tellement fâchés qu’ils me traitent de p*** et de sal*** ». Certains lui demandent comment c’est possible d’avoir ce genre de critères.

 

Source : Daily Mail

Publié par Nicolas F le 22 Oct 2017