Une petite fille de 3 ans a été intronisée, elle est désormais considérée comme une déesse vivante (vidéo)

Ses pieds ne doivent plus toucher le sol

Une tradition hindoue et bouddhiste veut que l’on intronise certaines petites filles. Elles sont alors proclamées « déesses vivantes », aussi appelées « Kumari » à Katmandou. Et c’est ce qui est arrivé dernièrement à une petite fille népalaise à Newar. La fillette a été intronisée et est désormais considérée comme une incarnation de la déesse hindoue Taleju. Elle s’appelle Trishna Shakya et n’a que 3 ans. Sa vie d’enfant s’est arrêtée au Durbur Square, où elle a été intronisée. Ses pieds ne doivent maintenant plus toucher le sol, car il est impur. Elle est donc portée pour ses déplacements. Et sera enfermée dans un palais jusqu’à sa puberté. Son père, Bijaya Ratna Shakya, se dit heureux que sa fille soit la nouvelle déesse, mais également attristé, car cela signifie qu’elle sera séparée de sa famille.

deesse vivante

Enfermée dans un palais sans éducation

Aux premières règles, les fillettes sont renvoyées dans leurs familles sans aucune éducation. Elles ne savent ni lire, ni écrire, ni même s’habiller, cuisiner ou se laver. C’est pourquoi en 2008, il a été décidé par la Cours Suprême du Népal de fournir une éducation à ces fillettes au sein du palais. En effet, lorsque les Kumaris sont de retour chez elles, l’adaptation peut être très brutale pour elles qui n’ont rien appris de la vie. Une pratique également dénoncée par ceux qui défendent les droits des femmes. Les fillettes sont en effet choisies selon des critères bien précis : avoir 40 dents ou encore des épaules rondes. Elles doivent également se montrer braves en dormant dans une maison remplie d’animaux morts… Et autres règles tout aussi sympathiques les unes que les autres.

Crédit photo / photo à la une : Bikram Rai/AP/SIPA

Publié par Charlene le 04 Oct 2017
0