Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

À 92 ans, une résidente d’un Ehpad parisien se fait violer par un aide-soignant !

Publié par Jessy le 11 Mai 2020 à 23:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans un Ehpad parisien, une dame âgée de 92 ans a été violée par un aide-soignant de l’établissement. L’homme faisait partie du groupe Korian, et a été placé en garde à vue. Un fait divers qui relance la polémique sur le groupe Korian, qui gère actuellement 308 Ehpad en France, dont 60 en Île-de-France.

Source photo : Le Point (photo d’illustration)

>> À lire aussi : Attaqué par un requin, ce surfeur a survécu en ayant un réflexe incroyable ! (vidéo) 

Une dame de 92 ans violée par un aide-soignant

Le 10 mai dernier, une histoire sordide a remué un Ehpad parisien. Un aide-soignant de 63 ans s’est introduit dans la chambre d’une femme âgée de 92 ans et en perte d’autonomie, et l’a violée. D’après une source, l’aide-soignant, du groupe Korian, n’aurait pas dû se trouver à cet étage, ni dans cette chambre. Le groupe Korian, qui a déjà fait polémique pendant le coronavirus après que plusieurs familles aient porté plainte pour des défaillances dans les soins et la sécurité pendant la crise sanitaire. Le porte-parole de l’établissement en question n’a pas souhaité donner d’informations sur le présumé violeur : « la direction de l’établissement et les salariés collaborent totalement à l’enquête de police, qu’une cellule de soutien psychologique a été mise en place pour les salariés et les résidents au sein de l’établissement » .

Source photo : L’Express (photo d’illustration)

>> À lire aussi : En cavale, ses flatulences l’ont trahi !

L’homme placé en garde à vue !

Suite à un signalement affolé d’une aide-soignante, le directeur de l’établissement a appelé la police et les pompiers pour prévenir de l’acte de l’homme, âgé de 63 ans. Une équipe de la BAC du commissariat du XIIème arrondissement s’est rapidement rendue dans l’Ehpad, « Les Arcades » , situé avenue Dausmenil, entre la gare de Lyon et le parc de Bercy, comme le rapporte Le Parisien. À l’arrivée de la police, l’homme s’était échappé. Il a finalement été retrouvé dans le jardinet de l’Ehpad, et a été placé en garde à vue. La famille de la victime porte plainte pour viol sur personne vulnérable avec circonstances aggravantes, indiquent nos confrères du Parisien.

>> À lire aussi : Yvelines : deux femmes placées en garde à vue pour avoir assisté au suicide d’un homme

Source : Le Parisien 

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0