Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Affaire Elisa Pilarski : Curtis reçoit un soutien de taille d’une personnalité qui ne mâche pas ses mots !

Publié par Lucie B le 17 Nov 2020 à 12:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Curtis est un American Pitbull Terrier, il est accusé d’avoir causé la mort d’Elisa Pilarski, 29 ans, enceinte, en la mordant à plusieurs reprises. Brigitte Bardot, à la tête d’une association de défense des animaux, a écrit une lettre à Eric Dupond-Moretti pour sauver Curtis.

Publicité

À lire aussi : Affaire Elisa Pilarski: une ex-compagne de Christophe Ellul fait d’inquiétantes confidences

Des analyses qui tendent vers un coupable

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

2019, forêt de Retz, le cadavre d’Elisa Pilarski, 29 ans, enceinte est retrouvé. Elle était partie en balade avec le chien de son compagnon, Curtis. Curtis est un American Pitbull Terrier, acheté dans un élevage aux Pays-Bas. Le jour du drame, une chasse à courre se déroule dans cette même forêt. L’autopsie révèle alors que la mort d’Elisa Pilarski est due à « une hémorragie consécutive à plusieurs morsures ».

Publicité

Les tests ADN et les expertises vétérinaires « tendent à démontrer l’implication exclusive » de Curtis. « Aucun élément » n’incrimine les chiens de la chasse à courre. Pourtant, le propriétaire du chien, Christophe Ellul, ne cesse de clamer que Curtis est innocent dans la mort d’Elisa. Et il vient de recevoir un soutien de taille. Brigitte Bardot, à la tête d’une fondation de protection des animaux, a écrit et partagé sur son compte Twitter, une lettre adressée à Eric Dupond-Moretti, garde des Sceaux.

Une lettre de défense pour Curtis

« La peine de mort a été abolie en France, elle ne doit pas être prononcée à l’encontre de Curtis dont la culpabilité est loin d’être établie même si elle arrange tout le monde » . Le ton de la lettre est donné : pour Brigitte Bardot, rien ne prouve à l’heure actuelle que le coupable de la mort d’Elisa Pilarski soit Curtis. « Curtis est aujourd’hui le coupable idéal, mais nous savions tous qu’une meute livrée à elle-même, comme celle du « rallye de la passion » lors du drame, en l’absence du piqueux malade ce jour-là, représente un danger réel, si les chasseurs étaient moins malhonnêtes, ils le reconnaîtraient eux-mêmes ».

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

Après avoir demandé à Eric Dupond-Moretti, fidèle défenseur de la chasse et de la corrida, de mettre ses convictions d’homme de côté, Brigitte Bardot fait appel au ministre. « Nous avons besoin de connaître la vérité, cette affaire dramatique a encore bien trop de zones d’ombre sur lesquelles il faut faire la lumière » . Elle conclut sa lettre ouverte ainsi : « il serait doublement criminel d’accuser et de condamner à mort un innocent ».

À lire aussi : Elisa Pilarski : que va-t-il arriver à Curtis ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.