Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un journaliste abattu devant son domicile : que s’est-il passé ?

Publié par FJ le 04 Oct 2022 à 20:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La liberté de la presse vient d’en prendre un sacré coup. Ce mardi 4 octobre 2022, un journaliste critique philippin, Percival Mabasa, a été abattu devant chez lui. Il venait tout juste de monter dans sa voiture pour se rendre sur son lieu de travail, la radio DWBL. Certains pensent qu’il a été tué pour avoir critiqué le président, ce qui a provoqué une vive émotion dans le pays.

journaliste critique abattu domicile philipinnes

© ANC

À lire aussi : « Les gens comme vous » : une journaliste filme les propos racistes qu’elle a subis avec ses enfants dans le métro (Vidéo)

Un terrible fait divers aux Philippines

La liberté d’expression n’a malheureusement pas le vent en poupe dans le monde entier. Alors que cette valeur est constamment prônée dans certains pays comme en Europe, ou encore en Amérique, certains pays d’Asie ou d’Afrique doivent faire face à un régime très strict où ce concept est bafoué, voire inexistant.

Et malheureusement, les Philippines viennent d’en faire les frais. Et pour cause, selon un média local, un journaliste de la radio DWBL a été abattu alors qu’il sortait de chez lui, pour se rendre sur son lieu de travail.

À lire aussi : Une journaliste refuse de porter le voile : son interview est annulée

Un journaliste abattu

Le journaliste, qui répondait au nom de Percival Mabasa, venait tout juste de monter dans sa voiture lorsque deux assaillants ont surgi à moto et lui ont tiré dessus comme le rapporte le chef de la police de Las Pinas Jaime Santos à la chaîne d’information Teleradyo. Il faut dire que les Philippines ne sont pas un bon pays pour les journalistes. Ces derniers sont extrêmement mal vus là-bas et malheureusement souvent la cible d’attaque, et les agresseurs ne sont jamais inquiétés.

Pour les habitants de l’archipel et les proches du journaliste, aucun doute, il a été abattu suite à ses propos sur l’ancien président Rodrigo Duterte et sur le gouvernement mis en place par son successeur Ferdinand Marcos Jr. Percival Mabasa n’avait pas hésité à dénoncer la désinformation autour de la loi martiale en vigueur.

À lire aussi : Une journaliste s’évanouit en plein débat télévisé (Vidéo)

Source : Bulatlat
0