Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Ary Abittan : des rumeurs d’abandon de charges circulent !

Publié par Déborah Attias le 20 Juil 2023 à 16:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Presque deux ans après le démarrage de l’affaire Ary Abittan, où en est-on ? On vous raconte tout dans les moindres détails !

La suite après cette publicité

Ary Abittan : bientôt la fin du tsunami médiatique ?

Alors que la France peine à se remettre de la pandémie, l’humoriste Ary Abittan défraie la chronique. Juste avant la sortie et donc la promotion du troisième volet de Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu, une jeune femme porte plainte contre lui. Du coup, l’équipe du film le coupe au montage et refuse qu’il assiste aux projections. Dévastés, les admirateurs de la première heure tentent de mener l’enquête de leur côté. Très vite, des sources policières donnent davantage de précisions sur cette soirée où tout a basculé.

La suite après cette vidéo

Ne souhaitant pas cacher qu’elle avait une relation avec Ary Abittan, la victime explique à son entourage son récent traumatisme. Dans quelques messages, elle montre sa faiblesse et a « besoin de parler » d’un « truc vraiment pas cool qui venait de se passer ». C’est l’évidence, ce refus de rapport va déclencher la fureur de l’artiste. Du coup, il l’aurait forcé au point qu’elle décide ensuite de se rendre au commissariat le plus proche.

La suite après cette publicité

« Précise et circonstanciée« , cette plainte fait froid dans le dos de tous les enquêteurs. Très vite, ils décident d’organiser une confrontation. Sous le choc, sonné, Ary Abittan ne comprend pas ce qui lui arrive. Du reste, en faisant venir témoigner des anciennes fiancées, toutes en gardent un souvenir d’un « partenaire sexuel respectueux. » À mille lieues du prédateur s*x*uel dépeint par la partie adverse.

La suite après cette publicité

Quant aux spécialistes, ils tentent d’accorder leur violon. En tout cas de cause, après de multiples interrogatoires et expertises, le verdict est sans appel.Ary Abittan n’aurait pas « d’éléments de personnalité en faveur d’une s*xualité déviante ou de pulsions s*x*elles agressives.« 

Une décision symbolique

En passant du statut de bourreau à témoin assisté, Ary Abittan peut bientôt retrouver une vie normale. En effet, son avocat annonce que deux juges d’instruction ont accepté sa demande. Selon ces derniers, il ne « ne ressortait pas de l’information judiciaire d’indices graves ou concordants en faveur d’acte de pénétration s*x*elle imposée par violence, contrainte, menace ou surprise« 

La suite après cette publicité

En ce qui concerne la fameuse serviette avec le sang de la victime, elle continue de diviser. D’ailleurs, en relisant les différentes versions de la plaignante, les juges distinguent quelques incohérences. Et pour cause, en se basant et en structant à la loupe les confidences faites aux proches, le caractère « involontaire » remonte à la surface. Par exemple, pourquoi ne pas avoir fourni le numéro de son ex, aussi friand de s*d*mie ? Enfin, les deux protagonistes n’ont pas nié avoir une aventure depuis quelque temps. D’ailleurs, ils auraient également eu un premier rapport avant que tout ne dégénère en pugilat.

Après avoir salué cet accord judiciaire, l’avocate de l’homme de scène en profite pour dézinguer les fauteurs de trouble sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, les Français « jugent et condamnent trop rapidement » ! Après un tel carnage, va-t-il pouvoir reprendre le cours de sa carrière dans les mois qui viennent ? Des amis stars comme Bernard Montiel et Claude Lellouch ne l’ont jamais lâché. QUID des autres ? Le mystère demeure entier !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.