Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

AstraZeneca : Une deuxième soignante décède suite à l’injection d’une dose vaccinale !

Publié par Lucie B le 16 Mar 2021 à 10:10
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lundi 15 mars, la Norvège annonce le décès d’une deuxième soignante, quelques jours après reçu une dose d’AstraZeneca, d’une hémorragie cérébrale. Elle était âgée d’une quarantaine d’années.

soignante-AstraZeneca

À lire aussi : La France suspend le vaccin AstraZeneca (vidéo)

Des décès qui aboutissent à la suspension de l’AstraZeneca

Nouveau décès en Norvège, d’une soignante, après qu’elle ait reçu une dose du vaccin AstraZeneca. La soignante, âgée d’une quarantaine d’années, avait été hospitalisé jeudi 11 mars, une semaine après sa vaccination. C’est la deuxième fois que la Norvège annonce un décès suspect suite à l’injection de l’AstraZeneca. Actuellement, deux membres du personnel sont encore hospitalisés car souffrant de saignements et de caillots de sang.

La Norvège était l’un des premiers pays européens à avoir annoncé la suspension de la vaccination avec ce vaccin, jeudi 11 mars. Lundi 15 mars, la France a elle aussi décidé, en même temps que l’Allemagne et l’Italie, de suspendre, au titre du principe de précaution, la campagne vaccinale avec l’AstraZeneca.

Une étude pour déterminer le lien entre le vaccin et les décès

Face à la multiplication des décès suspects suite à une vaccination avec l’AstraZeneca, l’Agence européenne du médicament travaille pour déterminer s’il y a un lien entre le vaccin et ces morts. Jusqu’alors, l’institution européenne, ainsi que l’Organisation Mondiale de la Santé, certifiait que le vaccin ne comportait pas de risque, autre que les effets indésirables reconnus par le laboratoire.

« Il n’y a pas de démarche particulière à entamer, les gens ne sont pas en danger parce qu’ils auraient été vaccinés par AstraZeneca » , annonce le ministre de la Santé, Olivier Véran, mardi 16 mars, tout en précisant qu’il a été lui aussi vacciné avec ce vaccin. Il précise toutefois que, comme pour toute prise de médicaments, si on ressent des symptômes particuliers, il faut se rendre chez son médecin.

Source : Le Parisien 

À lire aussi : Vaccin AstraZeneca : une nouvelle découverte inquiète beaucoup

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.