Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

AstraZeneca : le vaccin est encore à l’origine d’un nouveau drame…

Publié par La rédaction le 08 Mai 2021 à 12:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cela commence à faire beaucoup pour le vaccin AstraZeneca en France. Les autorités sanitaires ont annoncé ce vendredi que de nouveaux cas de thromboses, deux pour être précis, ont été recensés. L’une des deux personnes touchées par ces caillots sanguins a notamment perdu la vie. Un nouveau drame qui porte le nombre de décès liés à ce type de cas à 9 personnes en France. Ils sont désormais 30 vaccinés à l’AstraZeneca a avoir développé des thromboses.

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : AstraZeneca : la révélation choc qui vient de tomber

Le vaccin AstraZeneca fait de nouvelles victimes

La suite après cette vidéo

C’est ce vendredi 7 mai que les autorités ont annoncé ces nouveaux cas de thromboses, survenus les 23 et 29 avril derniers. Si le rapport entre le nombre de personnes ayant reçu le vaccin AstraZeneca et en bonne santé et le nombre de thromboses développées restent à l’avantage du premier, il n’en demeure pas moins qu’un risque continue de bel et bien exister.

La suite après cette publicité

Ce qui pourrait, en revanche, poser encore un peu plus de problèmes, c’est cette fois-ci l’âge des nouvelles victimes. En effet, ces nouveaux développements de caillots sanguins touchent deux femmes d’un âge avancé : une sexagénaire ainsi qu’une septuagénaire. Pourtant, jusqu’ici, les principaux risques liés au vaccin AstraZeneca concernaient, en majeure partie, les personnes plus jeunes.

vaccin astrazeneca nouveau drame thromboses

>>> A lire aussi : Vaccin AstraZeneca : Une femme de 38 ans décède d’une thrombose

Des risques à repenser

La suite après cette publicité

Si les tensions et les réticences face au vaccin AstraZeneca ne sont pour l’instant pas sur la pente descendante, certains chercheurs tentent d’alerter, via des comparaisons, aux risques similaires mais bien plus importants d’autres facteurs.

En effet, une étude réalisée par l’université d’Oxford a par exemple montré que sur un million de personnes, le nombre de cas de thromboses est bien plus élevé chez des patients ayant déjà été infectés par la Covid-19 que pour ceux ayant reçu un vaccin. L’objectif de cette étude est surtout de montrer que même si des risques de complications existent concernant les vaccins, ils se font néanmoins très rares.

>>> A lire aussi : TPMP : Les chroniqueurs s’enflamment sur la rémunération des personnes vaccinées (vidéo)

La suite après cette publicité
Source : 20 Minutes

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.