Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Atteint du covid-19, il passe 222 jours à l’hôpital et s’apprête à fêter Noël !

Publié par Claire le 24 Déc 2020 à 6:35

Si vous pensiez que le confinement était la pire épreuve de cette année, attendez de découvrir l’histoire d’Ali Sakallioglu, 57 ans. Durant la première vague, ce père de famille de 5 enfants est hospitalisé en urgence, lors de la première vague du covid-19. Finalement, il passera 222 jours à l’hôpital avant, de pouvoir fêter Noël en famille.

>> À lire aussi : Coronavirus : Un reconfinement dès le 26 décembre nécessaire pour endiguer le virus

Atteint du covid-19, il passe de 222 jours à l’hôpital

222 jours à l’hôpital ! C’est le bilan pour Ali Sakallioglu, 57 ans. Au début de l’année dernière, il contracte rapidement le covid-19 et sera hospitalisé en urgence. Rapidement, son état se dégrade à tel point qu’il est amené en réanimation. Le pronostic est très mauvais et d’ailleurs, les médecins sont obligés de contacter plusieurs fois la famille, pensant sa dernière heure arrivée.

« À trois reprises, ils ont téléphoné à ma fille et lui ont dit de faire descendre tout le monde parce que je n’allais pas y arriver. » Mais finalement, ce père de famille de 5 enfants s’accroche à la vie comme il peut et réussit toujours à remonter la pente. À tel point qu’aujourd’hui, il va même être capable de pouvoir fêter Noël en famille ! « Je n’avais aucune chance de survie, donc c’est comme un miracle de pouvoir célébrer Noël. »

atteint-du-covid-19-il-passe-de-222-jours-a-lhopital-sapprete-a-feter-noel

Un message d’espoir

Alors évidemment, après avoir passé 222 jours à l’hôpital à cause du covid-19, Ali Sakallioglu a plus que jamais envie de pouvoir retrouver un semblant de vie normale. » L’espoir était tout ce que nous avions et nous savions qu’il n’abandonnait pas. C’est incroyable de l’avoir ici pour Noël. C’est le meilleur cadeau que nous aurions pu demander. »

D’ailleurs, il ne cache pas son souhait de retourner le plus rapidement possible au travail, mais de le faire, évidemment, en toute sécurité. C’est la raison pour laquelle, il a décidé de témoigner pour sensibiliser toutes les personnes qui le liront à opter pour le vaccin.

>> À lire aussi : Coronavirus : la rentrée de Janvier décalée ? Jean-Michel Blanquer prend la parole…