Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Tous les soignants tournent le dos à la première ministre Belge… les images fortes de cette « haie de déshonneur » ! (VIDÉO)

Publié par Jessy le 18 Mai 2020 à 22:24

C’est l’image forte de ces deux derniers jours. Sur les réseaux sociaux, la vidéo de la Première ministre belge faisant face à une « haie de déshonneur » , lors de sa visite dans un hôpital, a beaucoup fait parler. Le personnel soignant a voulu « marquer le coup » et se faire entendre, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous !

>> À lire aussi : Coronavirus : la France face à un nouveau scandale des tests de dépistage !

Le personnel soignant tourne le dos à la Première ministre belge

À Bruxelles, le personnel hospitalier de l’hôpital Saint-Pierre a accueilli la Première ministre Sophie Wilmès avec une « haie de déshonneur » . Un symbole fort, puisque les soignants tournaient le dos à la politique. Comme en France, le personnel hospitalier de Belgique a voulu « marquer le coup » , excédé par le manque de moyens et de non-reconnaissance de leur travail. Un problème qui perdure depuis des années. « On espère avoir relancé le débat et remotivé tout le staff médical » explique Nicolas Houyoux, qui a fait parti de la haie de déshonneur. Une colère exprimée par le silence des soignants. Sans un bruit, sans un visage reconnaissant, la Première ministre a fait son entrée dans l’hôpital.

>> À lire aussi : Des chiens sont entrainés à détecter le coronavirus : un vrai espoir !

La colère du personnel soignant

Pourquoi la haie de déshonneur intervient maintenant ? Alors que depuis le début de la pandémie, les personnels hospitaliers du monde entier sont en première ligne, le métier semble avoir du mal à avoir de la reconnaissance. Début mai, deux arrêtés royaux ont alimenté la colère des soignants belges. Et pour cause, un arrêté prévoit la « délégation de soins infirmiers à du personnel non qualifié » comme le rapporte Le Parisien. De son côté, Nicolas Houyoux s’insurge : « C’est une vraie gifle, on a l’impression que tout le monde peut faire le métier d’infirmier avec une petite formation » .

>> À lire aussi : Coronavirus : ces écoles obligées de faire machine arrière une semaine après leur réouverture…

Source : Le Parisien

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.