Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Un employé d’une pizzeria arrête un braqueur mais lorsqu’il enlève sa cagoule, il reconnait son patron

Publié par Nicolas F le 06 Fév 2018 à 8:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Publicité

Il aurait pu être déclaré employé de l’année de cette pizzeria. Il a réussi à mettre en joue un braqueur qui tentait de s’emparer de la caisse. Dans son élan de courage, comme on le voit dans la vidéo, l’employé saute sur le malfaiteur et le maintient au sol, jusqu’à l’arrivée de la police. C’est à ce moment-là que le voleur enlève et son masque…. et c’est une surprise. C’est l’un des patrons qui se cache sous la cagoule.

 

Seul un employé réagit

Publicité

Les images ci-dessus sont prises par des caméras de surveillance qui ont filmé une scène peu conventionnelle. La pizzeria Northeast Pizza à Barre, dans le Massachusetts, a été victime d’un braquage. Un homme cagoulé et armé a sauté derrière le comptoir pour voler la caisse. Plusieurs employés restent figés, sous le choc. Mais l’un d’eux, plus courageux, ne se laisse pas faire et s’en prend au voleur qui venait de prendre 164 $.

C’est le choc en découvrant l’identité du braqueur

Publicité

Une bagarre s’en suit entre le braqueur masqué et un employé qui n’a pas peur d’en venir aux mains. Finalement, d’autres employés viennent l’aider et l’homme est maintenu au sol, alors que la police n’a pas tarder à venir sur les lieux. Quand la police enlève le masque, elle découvre que c’est Sean Coulson, un ancien patron du restaurant qui a tenté un acte désespéré. Il avait été viré, l’été dernier, pour être arrivé saoul au travail et avoir offert des pizzas gratuites à emporter.

 

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Il se défend que c’était une blague

Publicité

Pour sa défense, Sean a voulu faire croire que c’était une blague. Mais personne n’a trouvé ça drôle. Sean et son ancien employé ont tous les deux été légèrement blessés. « On n’a pas trouvé ça drôle. Évidemment, on ne considère pas ça du tout comme une blague. Je suis sûr que monsieur Coulson comprendra qu’il n’y a pas matière à rire », a commenté la police. Bien sûr, la police a aussi découvert que l’arme était factice.

Crédits : WCVB