Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Il cambriole une bijouterie et la police doit venir l’aider… il est coincé dans la vitrine ! (photos)

Publié par Nicolas F le 22 Mar 2017 à 9:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans la nuit du 19 mars, les gendarmes sont appelés pour une tentative de cambriolage dans une bijouterie fantaisiste à Mauléon-Licharre, dans les Pyrénées-Atlantiques. Ils partent sur les lieux dans le but de récolter des indices et de rattraper le malfaiteur. Arrivé sur place, ils ont un gros fou rire. Le voleur est toujours dans la bijouterie. Plutôt, à moitié dans la bijouterie et l’autre moitié sur le trottoir. La situation est tellement drôle, qu’ils ont tweeté les images de leur intervention pour le plus grand plaisir des internautes.

 

Le voleur était ivre et peu doué

Le voleur a les jambes dans la boutique et la tête du côté rue. Il est resté coincé alors qu’il essayait de sortir de la bijouterie. La vitrine du magasin Leily Créations est composée de verre feuilleté, ce qui rend le verre plus difficile à casser, puisqu’il ne se brise pas. Il faut aussi préciser que l’homme était ivre et qu’il n’a vraiment mis aucune chance de son côté.

(@gendarmerie/Twitter)

Les gendarmes s’en donnent à cœur joie sur les réseaux sociaux

Pris en flagrant délit, les gendarmes n’ont pas pu résister de partager ce moment improbable, en postant la photo sur Twitter, accompagnée d’un commentaire moqueur : « Ivre, il cambriole un magasin mais reste coincé… dans la vitrine avant d’être interpellé #FallaitSeTenirÀCarreau #ThugLife ». La Gendarmerie nationale a de l’humour, elle ajoute même un émoticône applaudissements. Des milliers de gens retweetent la publication et y vont de leurs propres commentaires.

Les pompiers doivent élargir le trou pour le libérer

Plus tard, sur Facebook, les gendarmes sur place publient d’autres photos du cambriolage raté et donnent plus de précisions quant aux faits qui se sont déroulés. Ils nous apprennent notamment que l’homme était déjà entré dans le magasin, plus tôt dans la soirée. Il s’agissait de sa deuxième visite, comme ont pu le constaté les gendarmes en découvrant chez lui une partie de son butin. Les pompiers ont dû intervenir pour agrandir le trou, car il était impossible d’extirper l’homme pris au piège. Le voleur de 40 ans qui a dû avoir une sacrée gueule de bois, va être jugé en comparution immédiate.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0