Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Un célèbre compositeur est décédé à 71 ans

Publié par Elodie GD le 03 Avr 2023 à 19:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Le compositeur japonais Ryuichi Sakamoto est décédé ce 28 mars, des suites d’un cancer. Connu pour être l’auteur des bandes originales des films Le dernier empereur ou encore Furyo, il était également l’un des pionniers de la musique électronique.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Gaspard Ulliel, Jean-Pierre Pernaut : ces stars qui nous ont quittés en 2022

Ryuichi Sakamoto, un compositeur légendaire

C’est l’équipe de Ryuichi Sakamoto qui a annoncé son décès dans un communiqué. L’auteur de 71 ans est décédé des suites d’un cancer colorectal détecté en 2020. Un diagnostic intervenu alors même que l’artiste avait été traité pour un cancer de la gorge.

La suite après cette publicité

« Il a vécu avec la musique jusqu’à la fin » , a indiqué son équipe, expliquant que Ryuichi Sakamoto avait pour objectif de « créer l’album idéal avant de mourir » .

Sa carrière a pris un tournant décisif à la sortie du film Furyo en 1983. Film de Nagisa Oshima, qui met en scène David Bowie, pour lequel il a composé un thème devenu légendaire.

Dans le long-métrage, traitant d’un camp de prisonniers en Asie durant la Seconde Guerre Mondiale, Ryuichi Sakamoto apparaît aussi en tant qu’acteur.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Un chirurgien devient compositeur de musique classique après avoir été frappé par la foudre

Une carrière saluée par la critique

Quelques années plus tard, en 1988, Ryuichi Sakamoto a décroché l’Oscar de la meilleure musique de film. Une récompense qu’il a obtenue pour avoir coécrit celle du film Le Dernier empereur, réalisé par Bernardo Bertolucci.

La suite après cette publicité

Réalisateur qui collaborera avec lui à plusieurs autres occasions, comme par exemple dans son film Un thé au Sahara, sorti en 1990.

Au cours de sa carrière, le compositeur de renommée mondiale a également eu l’occasion de travailler avec des grands noms du cinéma comme Pedro Almodovar ou encore Brian de Palma.

La suite après cette publicité

Un pionnier de l’électro

Né à Tokyo en 1952, Ryuichi Sakamoto a toujours baigné dans le milieu artistique, son père étant un célèbre éditeur de romanciers japonais. C’est pourquoi très tôt, il s’est mis au piano. Une fois adulte, il a entamé des études d’ethnomusicologie et de composition. En parallèle, il a commencé à se produire sur scène à Tokyo.

« Je travaillais avec l’ordinateur à l’université et je jouais du jazz, j’achetais de la musique psychédélique West Coast et les premiers disques de Kraftwerk l’après-midi, et la nuit je jouais du folk. J’étais pas mal occupé ! » , rapportait-il lors d’un entretien avec le quotidien britannique The Guardian en 2018.

La suite après cette publicité

En 1978, il fonde avec Haruomi Hosono et Yukihiro et Takahashi le groupe Yellow Magic Orchestra (YMO). Un groupe d’électro pop qui aura une influence énorme dans la techno, le hip-hop et la J-pop. Il a d’ailleurs rencontré beaucoup de succès au Japon, au point que certains de ses titres deviendront connus en Occident.

Voir cette publication sur Instagram

La suite après cette publicité

Une publication partagée par Ryuichi Sakamoto (@skmtgram)

La suite après cette publicité

Un artiste très impliqué dans le militantisme écologique

S’il était surtout connu pour sa musique, Ryuichi Sakamoto était également très impliqué dans le militantisme écologique. En 2011, après la catastrophe de Fukushima, il est devenu l’un des chefs de file du mouvement antinucléaire au Japon.

« Je veux être un citoyen du monde. Cela peut sonner très hippie, mais j’aime ça » , avait-il déclaré. L’artiste, qui vivait à New York depuis plusieurs années, avait organisé en 2012 un méga-concert contre le nucléaire. Lors de l’événement, qui se tenait près de Tokyo, il avait convié les autres membres du groupe Kraftwerk (qui signifie ‘centrale nucléaire’ en allemand).

La suite après cette publicité

En 2007, il a fondé More Trees, une ONG de gestion durable de forêts au Japon, aux Philippines et en Indonésie.

>> A lire aussi : Tumeur, dépression… terribles révélations sur le chanteur Ed Sheeran