Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Certains cinémas ont trouvé la technique pour contourner le pass sanitaire

Publié par Brandon Clouchoux le 22 Juil 2021 à 12:27
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Certaines salles de cinéma, en France, optent pour la réduction de la jaune à 49 spectateurs, afin d’éviter de recourir au pass sanitaire, obligatoire depuis aujourd’hui, dans les lieux culturels, accueillant plus de 50 personnes.

Contourner le pass sanitaire

Désormais, afin de se rendre dans au cinéma, au musée, ou tout simplement au restaurant : les personnes de plus de 18 ans doivent obligatoirement présenter un pass sanitaire – qui comprend, un test Covid-19 négatif, une preuve de vaccination complète, ou une preuve de contamination récente -.

A peu près la moitié de la population est en capacité de montrer une vaccination complète, or, l’autre moitié est alors en incapacité de se rendre dans un lieu culturel ou de loisir. Coup dur pour les cinémas, qui verront logiquement les entrées diminuer, car ils seront dans l’obligation de refuser les non-vaccinés.

Affectées aussi, certaines « petites » salles de cinéma – ou de théâtre, par la même occasion – préfèrent appliquer une jauge à 49 personnes, pour éviter un contrôle à l’entrée des salles : offrant alors, la possibilité d’accepter les personnes non-vaccinés et non testées.

>>> À lire aussi : Jean Castex :  » 96% de ces 18 000 cas n’étaient pas vaccinés »

Pas plus de 50 personnes par salle, généralement

Selon la presse régionale, de nombreuses « petites » salles opteraient déjà pour cette technique – notamment en Isère ou en Bretagne -. Ces salles sont généralement de tailles modestes, et par conséquent, ne dépassent que très rarement les 50 personnes de manière générale ; elles peuvent donc se permettre d’appliquer une jauge à 49 personnes – au lieu de 50 -.

« L’été, sauf grosse sortie, il n’y a que rarement plus de 50 personnes par salle« , confie le directeur du Sémaphore à Nîmes, au journal local, Gazette de Nîmes. Une situation qui indigne certains directeur, notamment le directeur du Carroussel, à Verdun : « On est pris au dépourvu, ces mesures sont inapplicables« .

Pour le théâtre du Grand-Rond à Toulouse, c’est plutôt une dimension politique, selon des informations du journal toulousain : ils veulent montrer leur opposition « à ces décisions unilatérales », qui vont selon eux, « à l’encontre même des principes d’une vie démocratique ».

>>> À lire aussi : Vaccin obligatoire, pass sanitaire au restaurant : les annonces d’Emmanuel Macron

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0