Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Choc : ces images d’arrestations de jeunes à Mantes-la-Jolie scandalisent les internautes

Publié par Maxime le 07 Déc 2018 à 12:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une vidéo qui devrait faire beaucoup de bruit dans les jours à venir. Publiée jeudi 6 décembre sur les réseaux sociaux, cette séquence montre les arrestations de plusieurs dizaines d’adolescents à Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines. La scène peut sembler irréelle tant elle paraît surréaliste. Dans cet extrait d’une trentaine de secondes, dont l’authenticité a été confirmé par l’AFP et le Monde, on découvre 146 jeunes alignés en rangs dans un jardin, mains sur la tête, agenouillés devant des policiers qui viennent de les interpeller. Certains sont attachés, d’autres appréhendés contre des murs. Les images sont tournées à proximité du lycée St-Exupéry autour duquel de nombreux heurts ont éclaté ce jeudi.

Publicité

 

Des arrestations choquantes de jeunes de 12 à 20 ans

En marge du mouvement des Gilets jaunes, la grogne monte chez les lycéens depuis quelques jours. Plus de 200 établissements scolaires sont ainsi bloqués en France et les scènes de violences aux abords de ces lycées sont nombreuses. Plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des débordements orchestrés par des jeunes à Orléans, Saint-Étienne ou Toulouse. À Mantes-la-Jolie, deux voitures ont été incendiées avant une série d’affrontements avec la police. Ces actes ont conduit les forces de l’ordre à procéder à 146 interpellations pour « participation à un attroupement armé » a confié à l’AFP le commissaire de la ville.

Publicité

 

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Publicité

Le comportement des policiers critiqué lors de ces arrestations

Les images de ces arrestations massives à Mantes-la-Jolie ont été tournées par un policier. Dans la vidéo on l’entend notamment dire « Voilà une classe qui se tient sage ! » sur un ton méprisant. Un comportement qui choque autant que le traitement réservé à ces 146 jeunes âgés de 12 à 20 ans. Largement relayées sur les réseaux sociaux, ces images ont fait le tour de la planète et sont jugées inacceptables pour la plupart. Le ministère de l’Intérieur s’est justifié dans un communiqué repris par Libération : « L’interpellation d’un nombre aussi important d’individus a nécessité de prendre des mesures de sécurité complémentaires » . Le préfet des Yvelines a tenu à préciser au Monde « qu’aucun jeune n’a été blessé ni maltraité » . Il reconnaît toutefois que ces « images sont impressionnantes » . La majorité de ces jeunes ont ensuite été relâchés. Une petite vingtaine d’entre eux devrait tout de même comparaître devant la justice ce vendredi.

 

Publicité

 

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.