Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Confinement des non-vaccinés : Emmanuel Macron a pris sa décision

Publié par Romane TARDY le 19 Nov 2021 à 10:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec la remontée du nombre de cas et la baisse des températures, le gouvernement pourrait être amené à prendre de nouvelles mesures sanitaires pour l’hiver. Une de ces possibilités serait de mettre en place un confinement des non-vaccinés comme en Autriche. Emmanuel Macron a pris sa décision sur ce sujet.

>> A lire aussi : Noël gâché par la cinquième vague ? Ces données très inquiétantes à un mois des fêtes

Un confinement des non-vaccinés envisagé ?

Le mot confinement est de retour dans les propos du gouvernement. Selon Gabriel Attal, on en est encore loin grâce à la vaccination malgré des chiffres en hausse avec plus de 20 000 nouveaux cas quotidiens. 7787 personnes étaient hospitalisées ce jeudi des suites du Covid-19 dont 1333 en soins critiques.

Toutefois, le sort des non-vaccinés reste encore incertains. Après le pass sanitaire, une nouvelle mesure pourrait prendre place : le confinement pour les non-vaccinés. En effet, l’Autriche a opté pour cette méthode. Mais est-ce envisageable en France ? Emmanuel Macron a enfin répondu.

Emmanuel Macron ne juge pas cette mesure nécessaire

Dans un entretien accordé à la Voix du Nord et dévoilé ce jeudi soir, Emmanuel Macron s’est placé en défaveur d’un confinement des non-vaccinés sachant que la France dispose déjà du pass sanitaire. « Les pays qui confinent les non-vaccinés sont ceux qui n’ont pas mis en place le passe. Cette mesure n’est donc pas nécessaire en France » , a clairement expliqué le président.

Pendant cet entretien, le chef de l’Etat a tenu à faire un énième appel à la vaccination. « Par contre, je pense qu’on doit tous se faire les ambassadeurs de la vaccination. Je le vois, la parole publique a ses limites. Aidez-moi à convaincre ceux qui sont réticents, qui se sont enfermés dans une défiance solitaire » , a-t-il demandé.

Emmanuel Macron, dans cette même logique, ne s’est pas opposé à la généralisation de la troisième dose pour tous les Français : « Pour les immunodéprimés, les personnes âgées, on sait que le bénéfice-risque est positif. S’il s’avère qu’une troisième dose est efficace et nécessaire pour les autres publics, évidemment, on l’intégrera dans la logique du passe » , a-t-il déclaré.

emmanuel-macron

>>> A lire aussi : Couvre-feu, pass vaccinal : Quelles sont les options pour éviter un nouveau confinement ?

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0