Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Confinement : ils se font livrer 30 tonnes de pommes de terre

Publié par Jessy le 19 Avr 2020 à 11:02

Edit du 19/4 : contrairement à ce qu’affirmait France Bleu, le couple qui s’est fait livrer les pommes de terre n’avait pas peur de manquer mais espérait les revendre. Source : Ouest-France

Pendant le confinement, on s’inquiète toujours un peu de ne pas trouver les produits qu’il nous faut dans les rayons des supermarchés. Alors pour éviter de s’embarrasser de ce stress, un homme de l’Yonne a décidé de se faire livrer 30 tonnes de pommes de terre, par « peur de la récession » . On sait chez qui aller pour la raclette cet hiver …

>> À lire aussi : Il tombe par la fenêtre en prenant un selfie… la police le verbalise pour non-respect du confinement

30 tonnes de pommes de terre pour survivre !

On est bien loin des discours de solidarité et d’entraide. À Sementron, dans l’Yonne, un homme s’est fait livrer 30 tonnes de pommes de terre à son domicile. Une livraison gigantesque, qui a ahuri le voisinage et les gendarmes. Au 33e jour du confinement, la livraison de l’homme a fait beaucoup de bruit. Et pour se justifier, l’homme défend son acte à travers la « peur de la récession » , comme le rapportent les gendarmes de l’Yonne. Une livraison tellement énorme qu’un agriculteur a dû venir avec sa pelleteuse pour faire entrer la totalité des pommes de terre dans la propriété de l’homme.

>> À lire aussi : Confinement : Nos dépenses sont-elles vraiment moins importantes qu’en temps normal ?

L’homme verbalisé par la gendarmerie de l’Yonne !

Cependant, les 30 tonnes de pommes de terre ont débordé sur la départementale 85, proche de la propriété de l’homme. « La semi-remorque n’a pas pu rentrer dans le champ où elle aurait dû livrer. En conséquence, le chauffeur a déversé son chargement à-même la route. La route départementale était, aux trois-quarts, occupée par les pommes de terre » rapporte le maire de Sementron, Jacques Balou, à l’Yonne Républicaine. Sur place, les gendarmes ont verbalisé l’homme pour avoir gêné la circulation. L’homme a écopé de 135 euros d’amende, mais cela ne l’a pas empêché de se plaindre : beaucoup de pommes de terre ont été écrasées lors du transvasement. Décidément, la remise en question, ce n’était pas livré avec les pommes de terre !

>> À lire aussi : Déconfinement : Emmanuel Macron dévoile des précisions sur le 11 Mai

Source : Yahoo.fr

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.