Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Contraception : Olivier Véran annonce une bonne nouvelle pour les jeunes femmes (vidéo)

Publié par Romane TARDY le 09 Sep 2021 à 11:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

On le sait, la contraception est une nécessité pour les jeunes femmes notamment pour éviter de tomber enceinte prématurément ou sans l’avoir voulu. Au vu du recul de son usage chez les jeunes femmes, Olivier Véran a décidé que dès 2022, la contraception serait gratuite pour les femmes jusqu’à 25 ans. Découvrez cette annonce dans la vidéo ci-dessous.

>>> A lire aussi : Pour donner du courage aux femmes, elle dévoile son visage touché par l’acné depuis qu’elle a arrêté la pilule

La contraception gratuite pour les jeunes femmes jusqu’à 25 ans

Depuis 2013, la contraception est gratuite pour les jeunes filles de 15 à 18 ans. Une mesure qui s’est avérée efficace : le taux de recours à l’IVG a nettement baissé depuis. Puis en août 2020, la gratuité a été étendue au moins de 15 ans car le gouvernement a comptabilisé que chaque année 1000 jeunes filles de 12 à 14 ans tombaient enceintes dans le pays.

Finalement, cette précarité au niveau de la contraception s’étend également aux jeunes femmes. En effet, le ministère de la Santé a constaté un recul de l’usage de la contraception à cause de son prix. Olivier Véran a alors annoncé sur France 2 une importante décision : dès le premier janvier 2022, les femmes de moins de 25 ans auront accès à une contraception sans frais. « C’est insupportable que des femmes ne puissent pas se protéger, ne puissent avoir une contraception, si elles en font le choix, évidemment, parce que ça leur coûte trop cher dans leur budget » , a-t-il expliqué.

Un souci de précarité

Il est vrai que prendre une contraception peut être coûteux. Si certaines pilules sont remboursées d’autres peuvent coûter entre 3 et 10 euros par cycle. Pour les patchs et les anneaux, c’est encore plus cher, environ 15 euros. L’option la moins coûteuse restait le stérilet qui demande 1 euro par cycle en moyenne en comptant le prix et les consultations avec le remboursement de l’Assurance Maladie.

« Il y aura une prise en charge de la contraception hormonale, du bilan biologique qui peut aller avec, de la consultation de prescription, et de tous les soins qui sont liés à cette prescription » , a détaillé le ministre. Cette décision entraîne un « effort de 21 millions d’euros par an » .

La barre des 25 ans a été justifiée ainsi : « c’est un âge qui correspond, en termes de vie économique, sociale et de revenu à davantage d’autonomie. C’est aussi l’âge où l’on va quitter définitivement la complémentaire de santé de son foyer » .

>>> A lire aussi : Prendre la pilule en continu pour arrêter ses règles, une bonne idée ?

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.