Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Le glyphosate finalement pas cancérogène ? Cette décision qui a choqué

Publié par Hugo Plassot-Moizan le 03 Juin 2022 à 9:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors qu’il est considéré comme l’un des produits destinés à désherber les champs les plus cancérogènes utilisés, le glyphosate vient d’être caractérisé comme non cancérogène. Après plusieurs études de la part de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), le verdict est tombé. Cependant, il est toujours caractérisé comme pouvant provoquer des « lésions aux yeux » et étant « toxique pour les milieux aquatiques » .

pesticide actifs

Le glyphosate : qu’est-ce que c’est ?

Selon le ministère de l’Agriculture, le glyphosate est un désherbant utilisé pour détruire ce que l’on appelle communément les mauvaises herbes. Il est uniquement produit par le géant agroindustriel Monsanto. Il est commercialisé sous le nom de Roundup. Depuis le 1er janvier 2017, l’utilisation du glyphosate par les collectivités dans les espaces ouverts au public est interdite dans le domaine non agricole. Selon les derniers chiffres, ce sont près de 10 000 tonnes qui sont consommées chaque année en France.

En novembre 2017, l’Union européenne a renouvelé son homologation du glyphosate pour cinq ans. En revanche, le président Emmanuel Macron s’est engagé à le bannir en France d’ici 2021. Cette solution est la plus favorisée par les agriculteurs car c’est un herbicide total. De plus, le glyphosate est très bon marché par rapport à d’autres herbicides vendus. Mais depuis plusieurs années, le produit est au cœur d’une importante controverse liée à ce possible lien avec le cancer de nombreux agriculteurs.

Le glyphosate considéré comme non cancérogène

La décision est tombée il y a quelques jours. Les preuves scientifiques disponibles ne permettent pas de classer le glyphosate, comme cancérogène. « Le Comité d’évaluation des risques de l’ECHA a formé son opinion scientifique indépendante : le classement actuel du glyphosate ne change pas. Après un examen approfondi des preuves scientifiques, le Comité conclut une nouvelle fois qu’un classement du glyphosate comme cancérogène n’est pas justifié » , a souligné l’ECHA dans un communiqué.

Au départ, les agences européennes avaient reporté à juillet 2023 les conclusions de l’enquête sur ce produit. Cependant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait classé le glyphosate en mars 2015 comme étant « cancérogène probable » pour les humains. Plusieurs associations de victimes de ce produit se sont opposées face à cette décision.

0