Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Coronavirus : le Covid-19 aurait circulé de manière inoffensive avant la pandémie !

Publié par Jessy le 01 Avr 2020 à 9:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Chaque jour, les spécialistes et le gouvernement découvrent de nouvelles informations sur le Covid-19 qui touche actuellement le monde entier. Un virus qui a fait plus de 35 000 victimes dans le monde, et qui continue de se propager. Les spécialistes n’arrivent toujours pas à se mettre d’accord sur l’origine du virus, qui aurait d’ailleurs circulé de manière inoffensive chez les humains avant la pandémie actuelle.

©FRANCK DUBRAY/OUEST FRANCE

>> À lire aussi : Coronavirus : la Chine pensait être sortie d’affaires, mais c’est le coup de massue !

Le virus a-t-il circulé bien avant la pandémie ?

Dans une étude publiée par Nature Medecine, des spécialistes révèlent que le coronavirus a pu circuler de manière inoffensive chez les humains. La source du Covid-19 telle qu’on la connaît serait donc probablement à cause d’un être humain, et non d’un animal. « Il est possible qu’un géniteur du SRAS-CoV-2 ait été transmis à l’homme, acquérant de nouvelles caractéristiques génomiques par adaptation lors d’une transmission interhumaine non détectée. Une fois acquises, ces adaptations permettraient à la pandémie de décoller et de produire un groupe de cas suffisamment important (clusters) » ont indiqué plusieurs chercheurs internationaux.

>> À lire aussi : Coronavirus : une épidémiologiste prévoit un nombre de morts glaçant en France d’ici 3 semaines

Deux explications possibles à la pandémie actuelle !

De là, deux hypothèses découlent. La première s’explique par l’adaptation du virus chez un animal hôte (pangolin, chauve-souris…) avant d’être transmis à l’homme, comme le révèle Business Insider. En effet, les spécialistes ont retrouvé des génomes similaires au Covid-19 dans l’organisme de plusieurs chauves-souris et pangolins, sans que les génomes du virus et ceux retrouvés chez les deux animaux ne correspondent parfaitement.

La deuxième hypothèse révèle que « le nouveau coronavirus est passé des animaux aux humains avant de devenir capable de provoquer une maladie humaine » explique Francis Collins, directeur du National Institue of Health. À force d’évoluer chez l’humain pendant des années ou des décennies, « le virus a finalement acquis la capacité de se propager d’homme à homme et de provoquer des maladies graves, souvent mortelles » .

Le virus n’est pas né dans un laboratoire !

Comme à chaque crise, les polémiques conspirationnistes font surface. Mais ces deux théories mettent à mal la théorie selon laquelle le virus est né dans un laboratoire. Cette étude pourrait bien changer la donne quant à l’origine du Covid-19. Les chercheurs auraient pu déterminer « avec certitude que le SRAS-CoV-2 est né de processus naturels » a expliqué Kristian Andersen, de Scripps Research. Si le Covid-19 est une mutation du SRAS-CoV-2, ce dernier est donc naturel, et non fabriqué en laboratoire.

>> À lire aussi : Belgique : une jeune adolescente meurt du coronavirus, la plus jeune victime en Europe

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail