Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Covid-19 : La France se dirige-t-elle vers une 7e vague ?

Publié par Felix Mouraille le 06 Juin 2022 à 14:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ces dernières semaines, les sous-variants d’Omicron, BA.4 et BA.5, commencent à se propager. En France, le nombre de cas positif est reparti à la hausse depuis l’allègement des mesures sanitaires. Mais est-ce synonyme de 7e vague ?

nouveaux variants variant XE KAPPA covid inde
Les vidéos du jour à ne pas manquer

Depuis le 1er avril, le nombre de cas positif au Covid-19 ne cesse de baisser. Mais ces derniers jours, les chiffres mettent en avant une stagnation. Et maintenant, ils montrent même une augmentation des cas sur le territoire. Ce samedi 4 juin, Santé publique France, recensait une hausse des cas positifs confirmés de 6,7 %.

La progression des sous-variants BA.4 et BA.5

Les sous-variants BA.4 et BA.5 se propagent en France depuis début mai. Comme Omicron, ils proviennent d’Afrique du Sud. Mais ces sous-variants sont plus résistants au vaccin. Pour l’instant, les autorités sanitaires supposent que BA.4 et BA.5 se sont propagés mais la dernière analyse porte sur les contaminations antérieures au 23 mai. À cette date, selon Santé publique France, 5 % des contaminations sont liées à BA.5 et 0,8 % à BA.4.

Avec le criblage des tests, il est possible de détecter plus rapidement une suspicion d’infection aux sous-variants BA.4 et BA.5. D’après les derniers chiffres, les suspicions d’infections quotidiennes à ces sous-variants d’Omicron sont en hausse de 15,66 % le 30 mai 2022.

Une nouvelle vague de contaminations à l’étranger

Le 1er avril, l’Afrique du Sud était victime d’une nouvelle vague de contaminations avec les sous-variants BA.4 et BA.5. De cette hausse, a découlé une augmentation des hospitalisations et des décès. Mais par rapport aux précédentes vagues, leurs impacts sur les hôpitaux est moindre.

BA.4 et BA.5 sont également arrivés en Europe et plus précisément au Portugal. La hausse des contaminations a débuté au début du mois de mai et continue aujourd’hui. Malgré, une hausse similaire en France cela ne veux pas dire qu’une 7e vague arrive.

Par rapport à l’Afrique du Sud et au Portugal, la France reste « plus protégée » de ces deux sous-variants. En effet, Santé Publique France publie que « BA.4 et BA.5 sont génétiquement plus proches de BA.2 que de BA.1, et BA.2 pourrait donc conférer une meilleure protection contre BA.4 et BA.5 » .

Avec les données disponibles, il est encore difficile de confirmer que les contaminations dues à ces nouvelles versions d’Omicron vont entraîner une hausse importante des cas.

0