Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Covid-19 : on connaît la date de la troisième vague !

Publié par Elisa GERLINGER le 22 Déc 2020 à 8:06
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 7 janvier 2021. C’est cette date qui inquiète beaucoup les autorités sanitaires. En cause: le retour des fêtes de fin d’année et le retour au travail et à l’école.

Publicité
covid-19 situation France

>>> A lire aussi: La nouvelle souche du Covid-19 jugé « hors de contrôle » !

Nous sommes encore loin des 5 000 cas par jour et la place de lits en réanimation est toujours très limitée. Et avec les fêtes de fin d’année, cela ne risque pas d’aller dans le bon sens. Et c’est ce que craignent les autorités sanitaire, car cela pourra conduire à une troisième vague.

Une étude menée par le CHRU de Nancy en partenariat avec la Fédération hospitalière de France fixe la date dès le 7 janvier prochain. L’étude a été réalisée à partir d’un « modèle fiable pour déterminer l’évolution de l’occupation des lits de réanimation Covid et pour reprogrammer les opérations« , indique le JDD. 

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Une troisième vague ?

Une date qui concorde bien avec le retour des vacances et la reprise du travail et de l’école. « Le brassage de population conduit à des infections puis à des hospitalisations et enfin à des entrées en réanimation » , affirme Christian Rabaud, directeur de la commission médicale d’établissement du CHRU de Nancy.

Les hôpitaux s’attendent donc à un afflux de patients. Seulement, ils ne sont pas préparés à cette éventualité car cette période correspond aux congés du personnel soignants et des étudiants en médecine.

Publicité

>>> A lire aussi: Turquie : un impressionnant incendie dans une unité Covid-19 fait plusieurs morts

Continuer de lutter contre la Covid-19

« Dès les prochains jours, les hôpitaux pourraient avoir des difficultés à faire face car la pression va inexorablement augmenter autour de Noël. Une centaine de patients supplémentaires pourraient être accueillis dans le Grand Est en soins intensifs d’ici le 4 janvier. » , confie l’infectiologue Christian Rabaux au JDD. Les autorités sanitaires appellent donc à la plus grande des prudences durant ces fêtes. Il faut évidement continuer de respecter les gestes barrières, mais il faut être plus vigilant que d’habitude. En effet, la France comptabilise déjà de nombreux cas (plus de 2 millions) et de décès (plus de 60 000) liés au coronavirus.

Publicité

>>> A lire aussi: Covid-19 : Un premier cas de la nouvelle souche du virus, plus contagieuse, détecté dans un pays européen !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN