Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Certains vaccins ne seront pas prêts avant longtemps !

Publié par Romane TARDY le 11 Déc 2020 à 10:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la première campagne de vaccination a commencé au Royaume-Uni (voir détails ici), tous les vaccins ne sont pas encore prêts. En effet, après des essais cliniques moins bons qu’espéré, les laboratoires français Sanofi et britannique GSK ont annoncé que leur vaccin contre le Covid-19 ne sera pas prêt avant fin 2021.

vaccins-sanofi

A lire aussi : Vaccin Pfizer : « je n’ai jamais vu autant d’effets indésirables » , confie un infectiologue

Ces vaccins qui sont en retard

Alors que le vaccin Pfizer/BioNTech est au point et commence à être distribué, d’autres vaccins sont plus en retard. En effet, le vaccin des laboratoires français Sanofi et britannique GSK ne sont pas au point. Les premiers essais cliniques ont été moins bons que prévu. Le vaccin contre le Covid-19 ne sera donc prêt que fin 2021. Initialement, ils espéraient présenter leur demande d’homologation au premier semestre 2021 afin de pouvoir livrer un milliard de dose cette année-là.

Alors que Sanofi avait annoncé démarrer les essais sur l’homme, la phase 3, fin décembre, ce ne sera finalement pas le cas. Les résultats des phases intermédiaires (1/2) ont été moins bons qu’attendu. C’est un vrai retard puisque 11 vaccins sont actuellement en dernière phase d’essais. Les commandes seront-elles toujours au rendez-vous à ce moment-là ?

Améliorer pour les personnes âgées

Sanofi souhaite « améliorer la réponse immunitaire chez les personnes âgées » . En effet, si la réponse immunitaire des adultes de 18 à 49 ans a été plutôt bonne et « comparable à celle des patients qui se sont rétablis d’une infection Covid-19 » , chez les personnes plus âgées la réponse immunitaire est « insuffisante » .

Les laboratoires vont alors conduire une phase de tests complémentaires à partir de février en s’appuyant sur un test réalisé sur des primates non-humains. Il souhaite y améliorer la formulation d’antigènes.

Source : BFM TV

A lire aussi : Vaccin anti-Covid : déjà deux personnes auraient mal réagi au vaccin Pfizer/ BioNTech

0