Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Les crabes sont en danger dans l’océan Pacifique !

Publié par Romane TARDY le 03 Fév 2020 à 13:33

Cette nouvelle étude révèle un phénomène alarmant : l’Océan Pacifique a une acidité trop importante au point qu’elle dissout les coquilles des larves de crabes. Ce phénomène arrive plus tôt que la date prévue par les chercheurs et c’est donc très inquiétant.

A lire aussi : Cette chienne hurlait depuis plusieurs jours : tout le monde a été bouleversé quand elle a été retrouvée

Les crabes en danger

Cette étude menée par une équipe internationale de chercheurs et financée par la National Oceanic and Atmosphéric Administration a analysé l’acidification des océans et l’impact du PH sur les côtes. Les océans du monde absorbent 30% du dioxyde de carbone rejeté dans l’atmosphère. Les niveaux de CO2 dans l’atmosphère ont augmenté et donc il en est de même pour le CO2 dans l’eau de mer. C’est ainsi que l’eau devient plus acide. Les chercheurs se sont concentrés sur la côte-ouest des Etats-Unis où l’augmentation de l’acidité est très forte. Dans cette région, le crabe dormeur est une espèce emblématique.

L’acidité de l’eau dissout les coquilles des larves de crabes

Les résultats montrent que l’acidité de l’eau si élevée dissout les coquilles de crabes dormeurs nouvellement éclos. Les larves sont affectés par ces niveaux de pH plus faibles dans leur habitat. Leur carapaces se dissolvent et cela peut endommager leurs organes sensoriels, qui pourra leur servir à se déplacer dans leur environnement. Les chercheurs pouvaient s’y attendre mais la prématurité de ce phénomène les inquiètent beaucoup.  « Nous avons découvert des effets de dissolution sur les larves de crabes qui ne devraient pas se produire avant bien plus tard dans le siècle« , a déclaré Richard Felly, co-auteur de l’étude et scientifique de la NOAA.

Cela peut mettre en danger les crabes touchant leur capacité à se défendre face aux prédateurs, une mauvaise flottabilité, une perte d’orientation en raison de problèmes au niveau de leurs organes sensoriels et de la difficulté à se déplacer. Cela touche donc leur développement vers l’âge adulte. Cette découverte relève de nouveau l’état critique de nos océans. Cette acidification pourrait toucher toute la chaîne alimentaire.

>>>À lire aussi : comment différencier une biche d’un chevreuil ?