2000 à 3000 nouveaux cas par jour : les prévisions inquiétantes du déconfinement

Publié par Romane le 28 Avr 2020

Jean-François Delfraissy soutient un déconfinement très progressif. Le virus continuera de circuler et les nouveaux cas pourraient se multiplier à la sortie du confinement. Le scientifique demande de faire preuve de prudence. Découvrez ses propos dans la vidéo ci-dessous : 

A lire aussi : La vérité sur la première personne qui a testé le vaccin contre le coronavirus dévoilée

Le conseil scientifique a rallié la décision du gouvernement de commencer un déconfinement progressif à partir du 11 mai. Cependant, son président Jean-François Delfraissy appelle à la prudence. Le déconfinement n’est pas sans risque : « le virus continuera de circuler parmi nous » , répète-t-il.

Déconfinement : 2000 à 3000 nouveaux cas par jour

Lundi 27 avril, Jean-François Delfraissy a évoqué le déconfinement dans l’émission C à vous sur France 5. Il insiste sur la portée progressive de cette étape, on ne passera pas « du noir au blanc » mais « du noir au gris foncé« . Il explique que cela relèvera aussi « de l’expérimentation ».

En effet, le déconfinement pourrait ré-accélérer la diffusion du virus. Le scientifique prévient « à la sortie du confinement, on devrait avoir quelques milliers de nouveaux cas par jour. Même 2000 à 3000 cas chaque jour. Ce qui veut dire que le virus va continuer de circuler et qu’on devra vivre avec le virus » . Pour rappel, au plus fort de l’épidémie on comptait 60 000 à 80 000 nouveaux cas quotidiens. 

Le conseil scientifique met aussi en avant la nécessité de tester le plus de personnes possible et notamment de pouvoir détecter ses 2000 à 3000 cas quotidiens. Il faudra également faire attention aux personnes asymptomatiques, qui représentent 20% des porteurs du virus.

Les conséquences du confinement

Le confinement a permis, pour le conseil scientifique, la non-saturation des services de réanimation. Les nouveaux cas lors du déconfinement pourront donc être mieux pris en charge. Par ailleurs, le nombre moyen de personnes contaminées à partir d’un cas infecté a connu une nette diminution avec la distanciation sociale. Toutefois, avec le confinement, l’immunité de la population est restée très faible. 

Sources : Huffpost, Le Monde

A lire aussi : L’inquiétude grandit pour le retour dans les transports en commun le 11 Mai !

0