Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

« C’est le plus gros poisson d’avril de ces 10, 15, 20 dernières années » : La défense très chancelante de Pierre-Jean Chalençon après la polémique sur les diners clandestins (vidéo)

Publié par Romane le 06 Avr 2021 à 15:38

Pierre-Jean Chalençon ne cesse de faire parler de lui ces derniers jours. Mis en porte-à-faux pour avoir organisé une soirée au palais Vivienne malgré les mesures sanitaires, il a pris la parole ce mardi 6 avril. Selon le collectionneur, il ne s’agissait en fait que d’un poisson d’avril. Découvrez ces drôles de propos dans la vidéo ci-dessous.

A lire aussi : Dîner clandestin de Pierre-Jean Chalençon : Gabriel Attal faisait-il partie des invités ?

Un poisson d’avril de Pierre-Jean Chalençon ?

Pierre-Jean Chalençon ne cesse de se perdre dans ses propos. Après avoir reconnu être l’organisateur d’une soirée au palais Vivienne en se justifiant ainsi « on est encore en démocratie, on fait ce qu’on veut » , il a ensuite nié la participation de certains ministres à ce diner. Une enquête a pourtant été ouverte suite à la diffusion d’un reportage accablant sur M6. Ce mardi 6 avril au micro de BFM TV, il est revenu sur la polémique des restaurants clandestins et affirme que tout cela était un poisson d’avril : « C’est le plus gros poisson d’avril de ces 10, 15, 20 dernières années. Si les gens n’ont pas d’humour, ils n’ont rien compris du tout » .

Plutôt fier du succès de sa soi-disant blague, Pierre-Jean Chalençon explique que la plaisanterie était évidente : « organiser un diner à 17h30 pour des convives c’est totalement surréaliste » .  Il affirme qu’il « n’organise pas de dîners, pas de soirée, pas de fiesta, absolument rien du tout » dans la bâtisse parisienne en ce moment .

Une « soirée zéro »

Le spécialiste de Napoléon 1er a souhaité tout expliquer. Il avait prévu de fêter bientôt le bicentenaire de la mort de Napoléon au palais Vivienne. Pour proposer dans quelque temps des soirées et visites à des particuliers ou à des entreprises, il aurait mis en place une « soirée zéro » pour tester son organisation et faire de la publicité.

« Nous avons mis en exergue quelques tables et nous avons invité quelques personnes pour leur faire visiter » . Ses propos sont chancelants : Pierre-Jean Chalençon parle au début de « six, huit » personnes pour finalement en évoquer une douzaine, alors que la jauge des six a été fixée pour les rassemblements. Pour rappel, M6 parlait plutôt de quarante personnes présentes. Bégayant beaucoup, il affirme que ces convives sont partis très tôt.

Une mise en scène

Pierre-Jean Chalençon ajoute que les assiettes remplies ne servaient que de simulation. « Quand on fait des photos, on fait la même chose que s’il y avait une vraie soirée. Mais il n’y avait absolument rien à manger dans 80% des assiettes. C’était pour montrer le palais » . De même,  la présence du chef Christophe Leroy n’aurait servi qu’à des besoins de mise en scène.

Pierre-Jean Chalençon poursuit en affirmant « avoir été piégé » avec « violation de domicile » et « enregistrement de conversation » . Désabusé, après un discours quelque peu laborieux, il a conclu ainsi : « On n’est pas en dictature m*rde! C’est une tempête dans un verre d’eau » .

A lire aussi : Pierre-Jean Chalençon se dévoile sans ses lunettes : les fans sont sous le choc (Vidéo)