Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Deux journalistes citoyens enquêtant sur le coronavirus sont portés disparus !

Publié par Romane TARDY le 13 Fév 2020 à 19:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En Chine, deux journalistes citoyens enquêtaient sur le coronavirus et ont mystérieusement disparu. Les organisations internationales pointent du doigt les autorités chinoises qui tenteraient de faire taire les deux journalistes pour minimiser l’ampleur de l’épidémie. Découvrez les deux disparus dans la vidéo ci-dessous :

Publicité

À lire aussi : PS5 : et si le coronavirus compromettait la sortie de la console tant attendue !

Le coronavirus qui a fait plus de 1000 morts en Chine entraîne aussi de mystérieuses disparitions. Deux journalistes citoyens qui enquêtaient sur l’épidémie sont portés disparus. Ils sont journalistes citoyens car ils enquêtaient et filmaient à leur compte et le partageaient sur les réseaux sociaux. L’un d’entre eux est un activiste chinois, Fang Bin. Il s’était donné pour mission d’informer la communauté internationale sur l’évolution du coronavirus à Wuhan. Sa chaîne Youtube est inactive depuis lundi et personne n’a de nouvelle. Le second est un célèbre blogueur Chen Qiushi et n’a pas non plus donné signe de vie depuis quelques jours.

Publicité

La disparition de ces deux journalistes citoyens enquêtant sur le coronavirus est mystérieuse

Fang Bin est un ancien homme d’affaires et devenu activiste. Il a posté plusieurs vidéos sur Twitter où il montrait les cadavres des victimes du coronavirus. Une de ses vidéos les plus connues montre un homme, en sanglots, face un patient qui est « en train de mourir » , selon les docteurs. Interrogé sur ses liens avec le malade, il répond désabusé « c’est mon père » . Le journaliste citoyen aurait été arrêté pour la seconde fois selon RTHK, prétextant une mise en quarantaine.

Cette information tombe quelques jours seulement après l’appel à l’aide de la mère de Chen Qiushi. Le blogueur chinois Chen Qiushi, quant à lui, est un ancien avocat des droits de l’homme et documentait sur la gestion de la crise sanitaire du coronavirus par les autorités chinoises. Il a montré essentiellement des scènes du quotidien en quarantaine ou les hôpitaux bondés. Le journaliste citoyen critique fermement le gouvernement. Dans un élan de colère, il avait lâché face caméra : « Putain de parti communiste chinois » . Il a voulu faire une nouvelle vidéo dans les hôpitaux et depuis personne n’a de nouvelle.

Publicité

Ces disparitions en série autour du coronavirus interrogent. Elles coïncident avec la volonté du gouvernement de museler les réseaux sociaux. Dans un communiqué de presse, Steven Washington, coordinateur du CPJ pour l’Asie, a écrit : « Les autorités de Wuhan doivent révéler si elles détiennent le journaliste Chen Qiushi. Si tel est le cas, alors elles doivent le libérer immédiatement » . Les noms de ces deux personnalités font le tour des réseaux sociaux tels des héros. Pourtant, ils ne sont pas les seuls. 350 autres citoyens sont détenus ou condamnés à une amende pour avoir « répandu des rumeurs » sur le coronavirus, selon le décompte des défenseurs chinois des droits de l’Homme.

À lire aussi : Donald Trump fait des prédictions surprenantes sur la fin du coronavirus (Vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN