Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Le message vocal glaçant d’Emiliano Sala laissé à ses amis après l’embarquement dans l’avion …

Publié par Claire JONNIER le 23 Jan 2019 à 9:27

Ce lundi 20 janvier, Emiliano Sala regagne la ville de Cardiff après être venu rendre visite à ses anciens coéquipiers Nantais. Mais vers 20 heures, l’avion de tourisme disparaît des radars. Depuis, les recherches sont en cours mais on vient de découvrir un message glaçant du joueur, quelques minutes seulement après l’embarquement.

Emiliano Sala, ce message glaçant laissé à ses amis

Après la disparition de l’avion de tourisme, le Piper Malibu, les recherches s’activent pour essayer de retrouver Emiliano Sala et le pilote. Et aujourd’hui, nous découvrons un message glaçant laissé par le joueur sur WhatsApp, seulement quelques minutes après l’embarquement. Authentifié par le père, il a confirmé qu’il s’agissait bien de la voix de son fils qui semble carrément effrayé.

 

 

 « Salut mes frères, comment ça va ? Je suis fatigué. J’ai passé la journée à Nantes, à faire des trucs et des trucs et des trucs… Ça n’en finissait plus. Je suis dans l’avion, on dirait qu’il est sur le point de tomber en morceaux. Je vais décoller pour Cardiff. Demain après-midi (mardi), je commence à m’entraîner avec ma nouvelle équipe, on va voir ce qui va se passer. »

« Comment allez-vous les gars ? Si dans une heure et demie vous n’avez pas de nouvelles de ma part… Je ne sais pas s’ils vont envoyer quelqu’un me chercher parce qu’ils ne vont pas me trouver… Qu’est-ce que j’ai peur ! »

 

 

emiliano-sala-disparition-avion-message-glaçant-mer

« S’ils sont effectivement dans l’eau, les chances de survie sont très minces »

 

Emiliano Sala, les recherches s’activent

Lundi soir, l’avion Piper PA-46 Malibu décolle de Nantes direction Cardiff. À son bord, deux personnes : Emiliano Sala et le pilote, David Henderson. Selon les premières informations, le contrôle aérien de l’île de Jersey confirme que le pilote aurait demandé à descendre à 2 300 pieds. C’est à ce moment-là que l’appareil disparaît des radars.

 

Des objets flottants ont d’ores et déjà été retrouvés par les autorités. Mais ils ne peuvent pas confirmer qu’il s’agit de débris provenant de l’appareil. « Nous n’avons aucun signe de ceux qui sont à bord. S’ils sont effectivement dans l’eau, les chances de survie sont très minces », conclut la police de Guernesey.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.