Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Donald Trump enchaîne les exécutions depuis l’annonce de sa défaite

Publié par Justine le 11 Déc 2020 à 20:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce n’est pas nouveau, les Présidents américains sortants n’hésitent pas à utiliser leur pouvoir avant de quitter la Maison Blanche. Toutefois, Donald Trump en abuse et applique la peine de mort à tour de main, battant les records.

Donald Trump enchaîne les exécutions

@realdonaldtrump / Instagram

>>> À lire aussi : Melania attendrait la chute de son époux pour divorcer

Donald Trump bat des records

Alors que George Bush et Barack Obama ont utilisé leur pouvoir pour commuer les personnes qui devaient être exécutées et transformer leur peine en prison à vie, Donald Trump fait tout le contraire. Les exécutions fédérales ont repris massivement depuis juillet 2019 entraînant la mort de 8 personnes contre seulement 3 au cours des 45 dernières années, précise Le Monde.

Pire, une femme, Lisa Montgomery devait subir la peine de mort le 8 décembre, une première en plus d’un siècle. Toutefois, ses avocats ont été touchés par le Coronavirus repoussant son exécution au 31 décembre prochain. Le président en fin de mandat se dépêche de mettre en action l’ensemble de ses plans avant de quitter la Maison Blanche. Pourtant, France Inter précise que le président sortant devrait suivre la tradition qui dure depuis 130 ans, qui consiste de s’abstenir d’exécuter, laissant le choix à son successeur de gracier, exécuter ou de commuer.

>>> À lire aussi : Peine de mort pour les violeurs d’enfants et castration pour les agresseurs sexuels au Nigeria

Donald Trump compte poursuivre les exécutions jusqu’en janvier

L’administration de Donald Trump a encore 5 exécutions de prévues avant la prise de fonction de Joe Biden le 20 janvier 2021, en comptant celle de Brandon Bernard qui a eu lieu le 10 décembre. Au total, 13 condamnés pourraient être victimes de la folie meurtrière de Trump, ce qui équivaut au quart des prisonniers présents dans le couloir de la mort.

Contrairement à la majorité des États Américains qui ont suspendu les exécutions, Donald Trump n’en a que faire de la pandémie mondiale qui immobilise le monde. Bill Barr, le ministre de la Justice justifie ces décisions par le fait que les condamnés ont commis des « crimes horribles », relate Ouest-France. Joe Biden compte bien faire abolir la peine de mort.

>>> À lire aussi : Donald Trump au plus mal : les révélations CHOC de sa nièce après sa défaite

0